publication

Aller en bas

publication

Message  sir john le Jeu 14 Avr 2011 - 7:46

Chers amis,

J'ai le plaisir de vous annoncer la parution en ligne – elle date en fait de janvier dernier, je suis dur à la détente – du bouquin que j'ai commis à partir du décret Bertrand sur l'hygiénisme en général et le délire anti-tabac en particulier. En voici le lien:

http://www.edilivre.com/doc/24408/De-qui-smoke-t-on_Critique-de-la-deraison-d-Etat-anti-tabagique-et-autres-demences-connexes/Francois-Drake

La consultation du site permettra aux lecteurs intéressés de lire de larges extraits du texte, et si cela leur chante, de le télécharger ou d'en commander la version papier

Merci d'avance, j'attends vos commentaires éventuels en mp ou sur le forum.


sir john, alias françois drake


P-S: je compte sur vous pour vous cotiser afin d'offrir un tiré à part de luxe à nos amis bibliophiles pepito pérez et thierry hatat...


sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: publication

Message  sir john le Jeu 14 Avr 2011 - 12:15

C'est toujours un plaisir de faire et voir (re)partir au quart de tour de fins dialecticiens du genre rené ( thierry, pepito...?), qui nous gratifie du sempiternel et unique facteur d'explication suivant: si vous agissez ainsi, ce n'est pas parce que vous le pensez, mais parce que vous y avez intérêt. C'est sûr, rené, si j'ai posté sur ce forum ô combien porteur presque 300 commentaires en presque 3 ans et demi, c'était, dès le début, dans l'espoir d'y obtenir une commande papier et deux téléchargements...
Je remercie toutefois rené le preux de contribuer à illustrer un des aspects de la tentative d'analyse menée dans le bouquin: les tenants de l'hygiénisme fumophobe le plus délirant recourent à un tel artifice de basse polémique parce que 1/ c'est facile 2/ ils n'ont rien d'autre à dire 3/ils nous haïssent alors que nous nous contentons de les mépriser 4/ ils sont tellement – et sincèrement – pénétrés de leur conviction qu'ils ne peuvent attribuer la critique qu'au mieux à l'ignorance, au pire à la vénalité.
Je suis à l'évidence accablé par le reproche d'argumentation "stérile" adresé par rené. Cela étant, je prendrais un peu plus au sérieux son appel en creux à la fécondité intellectuelle, s'il n'émanait pas de quelqu'un qui s'est affilié ici le 30 novembre 2010 et qui a donc mis 4 mois et demi à pondre un premier message empli de raisonnements de haut vol et d'objections des plus fouillées
Quant au courage, à l'élégance et à l'originalité de son propos, et notamment d'une chute qui porte bien son nom, elle me rappelle cette phrase de François Mitterrand:"décidement, la marque de fabrique chez un homme, ça ne change pas"
Si le sympathique rené tient son rythme, R-V à la fin du mois d'août prochain pour sa prochaine salve. A moins que sa fureur incontrôlée, que je ne manquerai pas de continuer à savourer, n'accélère la cadence...

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

pepito is back !

Message  sir john le Ven 15 Avr 2011 - 10:06

C'est bien, rené/pepito, belle rapidité dans la répartie ! Et il y a un peu de texte. Sur le fond, moins de surprises, malgré quelques mois d'hibernation, la bête qui sommeille en vous n'a manifestement pas su se renouveler. Toujours les mêmes les obsessions intestinales - vous n'avez aussi que cette référence en matière de langue anglaise ou voulez-vous que nous commentions ensemble Wilde ou Thackeray dans le texte ? – les mêmes réflexes de cour de récréation mâtinée de Kommandantur, les mêmes poncifs, ici sur le conseil et les études de lettres. Mais attention, noble ami, votre vigilance et vos talents de voyance se relâchent: je fus tour à tour petit prof, chômeur assisté et sans doute autre chose, et voilà que vous prenez pour argent comptant mon profil de consultant, Il faut savoir, mon brave. Sur ma faute d'inattention, quelques remarques: à l'intention de mes clients actuels et potentiels, je les assure que je relis leurs textes à titre onéreux avec plus de rigueur que lorsque je réponds en vitesse et à titre gratuit à un rené/pepito quelconque. Navré de ne pouvoir vous faire toujours bénéficier ici d'une minutie professionnelle. Mais du fait de vos nombreuses fautes d'orthographe et de grammaire antérieures, pérez/hatat/rené, vous me pardonnerez aisément...
Là encore, vous évoluez: ces erreurs de frappe de ma part étaient naguère attribuées à un défaut de connaissance de la langue, fançaise cette fois. Souhaitez-vous que vous confirme avoir toujours écrit "adresé" et prononcé "adreuzé"? Prenez garde, rené pérez, vous sombrez dans un coupable laxisme.
Devinette pour divination, une question, pepito-rené: auriez-vous raté deux fois HEC pour nourrir pareille rancoeur ? Pour autant, en dépit de vos complexes qui affleurent sans cesse, je ne vous conseillerai pas de changer de profession, quelque chose me dit que vos dispositions de petit chef délateur y trouvent leur plein épanouissement.
Enfin, en vous voyant ironiser sur un patronyme et un CV – je crois que de ce point de vue, vous êtes resté encore plus jeune que moi - je me demande si vous voudriez bien nous faire part des vôtres...
Mais qu'à cela ne tienne, je suis heureux de vous retrouver, pour tout dire, vous m'avez manqué. Maintenant, je vous laisse quelque temps pour fourbir laborieusement les armes de votre riposte à venir, sans nul doute aussi efficace et appréciée que les précédentes. Je n'ai pas l'intention d'intervenir pendant mes vacances sur le forum mais soyez sans inquiétude, vous aurez droit à une prochaine correction

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: publication

Message  sir john le Mer 4 Mai 2011 - 18:34

Quelques remarques à la suite des dernières brillantes interventions de rené, qui a aussi tendance à se réjouir trop tôt . Je reviens de vacances et je ne suis pas obligé de répondre toujours dans les 48 h à ses divagations. Après tout, le laborieux a mis 4 mois à poster quelque chose après sa réinscription...Et puis, c'est amusant de le voir une nouvelle fois attribuer à autrui son réflexe de trépigner sans réponse devant son clavier après s'être fait remettre en place
-hato-pepitat n'a pas été banni de ce forum sous son pseudonyme précédent parce qu'il n'était pas d'accord avec Alexandra, mais en raison de messages dont le contenu se limitait, comme c'est tendanciellement le cas chez lui, à une bordée d'injures et d'obscénités. Un motif d"explusion reconnu et pratiqué par la plupart des sites institutionnels. Si agir ainsi doit valoir amalgame avec les gardiens de camps nazis, alors 90% des modérateurs sur le Net sont des émules d'Eichmann. et bravo pour le point Godwin qui vient parfaire son profil de fanatique imbécile
- El Tigré ou d'autres ne sont pas plus représentatifs des fumeurs que, grâce au Ciel, reto/pepiné n'est emblématique des non-fumeurs.
Le risible rené n'a donc rien perdu son étonnante capacité en proférer les pires énormités en 2 ou 3 lignes, voilà qui est rassurant. Et bravo pour le point Godwin qui vient parfaire son profil de fanatique imbécile

Navré qu'un critique aussi avisé et impartial n'ait pas aimé ce qu'il a lu de mon livre. Mais de la part de quelqu'un qui a toujours jugé ma prose sans intérêt et qui a en général le plus grand mal à déchiffrer et encore plus à comprendre les textes les plus simples, l'effort de lire 50 pages n'en est que plus méritoire.
pepito bis me fait penser à Woody Allen, mais si, lequel a dit: "j'ai lu Guerre et Paix, ça parle de la Russie". ( rassurez-vous, pepito/rené ne saurait être davantage comparé à Woody que votre serviteur ne se prend pour Tolstoï). En effet, mon bon, le bouquin traite de l'hygiénisme et de la Libre fumée: c'est une chose, à vrai dire la seule, que vous êtes parvenu à assimiler, je vous en félicite., vous progressez dans vos activités d'éveil.
Sur la protection des non-fumeurs, c'est exact, vous repasserez, puisque vous n'avez pas compris en revanche qu'on n'aborde pas forcément sur 50 pages un sujet évoqué dans un texte qui en compte plus de 400. Et à propos des happy nicotine, vous omettez de préciser que je me démarque justement de ces pratiques et que je souligne le caractère à la fois outrancier et dérisoire des postures "résistantes" auxquelles elles peuvent donner lieu. Tout cela excédait vos facultés
Quant à l'amour des jeux de mots, je le concède, nul n'est tenu de le partager ou d'en apprécier mon maniement. Mais à tout prendre, malheureux reno/pepité, je préfère cela comme pulsion à l'écrit que votre propension à vous vautrer dans la fange.
Le misérable - et surtout miséreux – dit avoir fait des économies en s'abstenant de commander le livre. Ma foi, je fais volontiers celle de cet acquéreur, parce que j'en ai d'autres, et que s'il y en a un dont je souhaite me passer, c'est bien lui

Voilà, c'est tout pour le moment, je rends le triste sire à ses obligations, notamment ce qui lui incombe au sein du comité de lecture de Gallimard, et le laisse rafraîchir les joues qui lui cuisent

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: publication

Message  sir john le Mer 4 Mai 2011 - 19:28

" Le risible rené n'a donc rien perdu de son étonnante capacité à..." Je préviens le souci d"exactitude dactylographique du remarquable correcteur rené, que je suis disposé à engager pour mon prochain ouvrage. A titre bénévole, bien sûr.

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: publication

Message  sir john le Jeu 5 Mai 2011 - 14:07

J'ai oublié de dire ma dilection pour le « ma critique assassine » du pauvre reno/pepité. Il y a parfois quelque chose de touchant dans sa puérile autosatisfaction. Il est vrai que pour obtenir approbation et applaudissements, le sieur pérez, créature seule et méprisée, ne peut sous-traiter la besogne qu'à lui-même. De même que pour se couvrir de ridicule, là avec une efficacité incontestable. Mais c'est vrai, mon brave, je dois à la vérité de reconnaître que votre assaut m'a laissé longtemps sans réaction, tant je ployais sous le poids d'une ironie et d'une subtilité, une qualité d'argumentation comme d'une élégance stylistique sans pareilles. De toute façon, chacun peut témoigner ici que je sors, à l'issue de tous nos échanges, psychologiquement défait, collectivement humilié, textuellement stérile...

Parce que vous mentionnez mon cursus, je rappelle que j'aimerais avoir des élements sur le vôtre, quelque chose me dit qu'il y aurait encore matière à hilarité.

Et puisque passé et présent ont été évoqués, je souhaiterais le faire de votre futur.
Avenir proche avec une exclusion possible pour insultes réitérées, notamment avec ce message concernant Alexandra. A ce propos, je signale que le doux vocable dont vous la traitez prend 2  « f », et je doute qu'il s'agisse de votre part d'une faute d'inattention plutôt que de méconnaissance...Je laisse le soin à notre administratrice de décider si vous avez déjà dépassé les bornes. En ce qui me concerne, je recommence à être las de vous étriller, c'est redevenu un plaisir facile et surtout répétitif, même si vous semblez en redemander. Peut-être qu'une période de latence ferait du bien à tous, avant une réinscription sous un autre pseudonyme mais avec les mêmes mots vulgaires et indigents, et ainsi de suite...De toute façon, j'ai beaucoup à rédiger en ce moment, car, voyez-vous, ineffable rerry/thiené, on me paie pour ça, et je vais manquer de temps pour vous souffleter comme à l'accoutumée. Absence que vous aurez la joie de mettre sur le compte de votre à-propos, c'est entendu, il ne faut pas vous enlever les petites illusions et satisfactions qui vous restent.
Avenir plus lointain, et même ultime: car si je ne désire pas votre mort - je ne hais personne et en tout état de cause, la haine est un sentiment trop fort pour que vous le méritiez – j'y songe. Au cas où l'aigreur vous emporterait avant que le tabac ne m'abatte et où j'aurais vent de cet événement considérable, je suggérerais une épitaphe empruntée à un de mes maîtres, Georges Simemon: « (reto/pepiné), pauvre type ! Non pas parce qu'il était mort, mais parce qu'il avait vécu !»

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: publication

Message  sir john le Jeu 5 Mai 2011 - 14:49

toujours sur le qui-vive, le roi rené, les doigts tremblants sur son clavier !
Variante existante mais plutôt inusitée, vous sombrez dans le maniérisme, mon brave...
Quant au paquet-cadeau néant absolu/ridicule/ absence de réflexion personnelle, vous venez de me donner le fou rire de la journée et pas seulement à moi, je pense. Et,décidément, en bon fumophobe attardé, vous ignorez toujours l'usage des synonymes
Allez, tâchez de vous calmer et sans rancune...

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: publication

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum