Elles arrivent ! Tous à vos étuis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elles arrivent ! Tous à vos étuis

Message  alexandra le Jeu 17 Fév 2011 - 19:45

Tabac : les premières photos chocs arrivent sur les paquets

Dans deux mois, l'obligation sera généralisée pour toutes les marques de cigarettes.

Bouches édentées, gorges enkystées et autres poumons rongés par le cancer commencent à faire leur apparition sur les paquets de cigarettes. Ces images chocs deviendront la norme le 20 avril. À cette date, les fabricants ne pourront plus vendre des paquets dépourvus de ces photos qui auraient toute leur place dans un film d'horreur.

En avril 2010, le ministère de la Santé a en effet signé un arrêté pour les rendre obligatoires. Celui-ci prévoit que ces avertissements -des photos couleurs accompagnées d'une formule percutante- occupent au moins 40% de la face arrière du paquet. L'OMS (Organisation mondiale de la santé) avait également lancé un appel pour que ces visuels soient apposés sur les paquets partout dans le monde, estimant qu'il s'agissait d'une stratégie efficace pour faire reculer le tabagisme. À l'heure actuelle, une vingtaine de pays ont adopté ce système.


Curiosité des adolescents

Cette nouvelle mesure était réclamée depuis plusieurs années par les divers organismes et associations de lutte contre le tabac. Selon ces dernières, les phrases de prévention telles que «fumer tue» qui figurent sur les paquets de cigarettes depuis 2003, n'ont aujourd'hui plus aucun impact. «Les images semblent plus efficaces que les mots pour toucher les individus», avance une étude de Karine Gallopel-Morvan sur l'effet de ces avertissements sanitaires visuels, financée par l'INCa (Institut national du cancer). Un avis que ne partage pas l'industrie du tabac. Selon le porte-parole du groupe BAT (British American Tobacco) en France, ces photos «gore» risqueraient même d'être contre-productives en attisant la curiosité des adolescents. Dans certains pays ayant déjà opté pour cette prévention, comme l'Australie ou le Canada, des jeunes fumeurs goûtant la provocation collectionnent apparemment ces photos chocs.

«Aucun des pays ayant déjà testé l'impact de ces visuels n'a constaté une augmentation du nombre de fumeurs chez les jeunes, lesquels chercheraient à collectionner les paquets “gore”. Le Canada, pays pionnier en la matière, connaît même aujourd'hui un des taux de tabagisme chez les jeunes les plus faibles avec seulement 15% des 15-19 ans qui fument alors qu'en France 33% des jeunes de 17 ans fument régulièrement», rétorque l'UNCa dans un document dédié à la prévention. «Aujourd'hui, fumer est encore un acte valorisé socialement et les jeunes allument leurs premières cigarettes de plus en plus tôt. Le fait de choquer est positif, renchérit Gérard Audureau, président de l'association DNF (Droits des non-fumeurs). Les 13-15 ans ne se sentent pas concernés par les discours sur la protection de la santé. Tandis qu'une image choc, réelle, peut les éloigner du tabac.»

À ceux qui s'offusquent de l'arrivée de ces photos repoussantes, Joseph Osman, directeur de l'OFT (Office français de prévention du tabagisme), répond pour sa part que la mort de plus de 66.000 personnes en France tous les ans à cause du tabac est autrement plus révoltante. «Ces photos ne ciblent pas un public particulier et ne feront sans doute pas chuter les ventes de cigarettes de 20% mais il faut multiplier les moyens de prévention alors que la France compte plus de 13,5 millions de fumeurs», plaide-t-il .

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/02/16/01016-20110216ARTFIG00687-tabac-les-premieres-photos-chocs-arrivent-sur-les-paquets.php

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles arrivent ! Tous à vos étuis

Message  alexandra le Ven 25 Mar 2011 - 12:57

Images chocs sur mon paquet de clopes ? Même pas mal

Bouche noircie et édentée, scènes d'opération, enfant respirant de la fumée, cigarette phallique en berne… Les créateurs des visuels nouvellement imprimés sur les paquets de cigarettes ne manquent pas d'imagination.
Il s'agit de toucher une population variée tout en jouant sur une large panoplie de sentiments, afin – but ultime –, de dissuader les fumeurs de continuer et les non-fumeurs de commencer.

Face à cela, on voit apparaître sur la Toile et dans les bureaux de tabac un certain nombre d'initiatives à but communautaire ou lucratif, destinées à soustraire les images gores aux yeux chastes des fumeurs. C'est notamment le cas de PrintMyPack.com et du Slyp. Nous y reviendrons, mais commençons par un bref état des lieux.

Lobby contre lobby
Réclamée depuis longtemps par les associations de lutte contre le tabagisme, l'apposition d'images chocs sur les paquets de cigarettes français est désormais effective.

Comme dans nombre de pays (Belgique, Royaume-Uni, prochainement Etats-Unis), ces illustrations ont dorénavant pris place sur nos bons vieux paquets de cibiches, remplaçant ainsi les célèbres phrases bordées de noir dont l'efficacité s'était amoindrie avec le temps.

Cette menace pesait depuis longtemps sur les cigarettiers français même si ce n'est pas sans mal que les anti-tabac ont eu gain de cause : ces derniers ont toujours face à eux une industrie du tabac riche, puissante et organisée.

Des règlements concernant l'impression d'illustrations étaient déjà largement envisagés dans les années 2000, mais ce n'est qu'aujourd'hui, en 2011, que cette mesure prend réellement corps.

En effet, comme pour les hausses de tabac, les hommes politiques ménagent la chèvre et le chou. La rédaction du projet d'arrêté ministériel, sa publication et son application ont donc été plusieurs fois reportées et si, en définitive, la modification des paquets de cigarettes a bien eu lieu, ce n'est qu'au prix de certaine concessions aux industriels, notamment :

•sur la taille des images (couverture de 40% de la surface du paquet au lieu de 50%) ;

•sur la bordure qui les entoure (comprise dans les 40%, les images sont donc plus petites) ;

•sur leur emplacement (les images ne sont imprimées que sur une seule surface du paquet, au verso, surface la moins visible donc).

Par ailleurs, cette mesure apparaît presque comme un recul aux yeux de militants anti-tabac tels que Gérard Dubois, professeur de santé publique au CHU d'Amiens et président d'honneur de l'Alliance contre le tabac, qui déclarait dans une interview à TF1-News du 22 décembre 2009 :

« Alors même […] que Jacques Chirac avait déclaré la guerre au tabac, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, c'est une politique de collaboration avec l'industrie du tabac qui est mise en œuvre. […] Il n'y a que deux possibilités : choisir l'industrie du tabac qui défend ses intérêts financiers, ou choisir la santé publique qui lutte contre les excès, et pour la vie. »


Une loi votée, un marché de niche créé
A vouloir toujours faire dans la demi-mesure, on ouvre la porte à de nouveaux outils de promotion de la cigarette. On est en donc en droit de se demander si ces mesures ne sont pas contre-productives et ne participent pas plutôt d'une certaine promotion permanente de la popularité des produits du tabac.

C'était déjà le cas avec la précédente loi qui concernait l'impression obligatoire de phrases à caractère informatif dont le célèbre « Fumer tue », rapidement détourné (et diffusé sur la Toile) en « Péter pue » ou « Fumer rend beau, riche et intelligent » et autres blagues du même acabit.

Plus proche de notre sujet actuel, on pouvait déjà trouver en 2007 le BYODP ou Build Your Own Death Project, un projet artistique collaboratif destiné à faire des expériences sur la customisation d'objets usuels et particulièrement des paquets de cigarettes (image de droite).

Le projet se présentait essentiellement sous la forme d'un concours de graphisme et a, semble-t-il, remporté un certain succès.

Deux projets pour cacher les images désagréables

En 2011 et alors que les images chocs n'ont pas encore envahi tous les
bureaux de tabac mais que les buralistes ont déjà pris les devants avec le
grand retour des paquets et étuis à cigarettes de tous poils (caoutchouc,
métal, carton : il y en a pour tous les goûts), on découvre deux projets
différents sur la forme, mais dont l'objectif commun est de permettre aux
fumeurs d'éviter de porter le regard sur le sourire fétide imprimé sur leur paquet de sèches.

Tous d'abord, il y a PrintMyPack.com. Comme le projet cité précédemment, il s'agit avant tout d'un concept gratuit à visée artistique, collaborative et participative (image ci-dessous).

Il s'agit pour ceux qui veulent un étui à cigarettes personnalisé de pouvoir le créer très simplement à l'aide d'un générateur de paquet de cigarettes.

Le site vous offre également la possibilité de télécharger et distribuer librement les paquets réalisés par les illustrateurs de la communauté à l'aide des gabarits fournis par le site.

Pour ceux qui ne rechigneraient pas à débourser quelques deniers supplémentaires en plus de leur écot quotidien, il y a désormais le « Slyp », un étui cartonné qu'il suffit d'enrouler autour de son paquet puis de coller à l'aide de la bande adhésive prévue.

Ce produit breveté est l'œuvre de quatre entrepreneurs lyonnais bien décidés à le commercialiser dans tous les débits de tabac français avec des slogans comme « saute dans ton slyp » ou « le 20 avril, c'est la fête du slyp.

Comme pour les précédentes initiatives, ce projet s'appui avant tout sur des graphismes originaux qui
devraient être renouvelés mensuellement. Chaque Slyp devrait donc, a priori, être imprimé en quantité limité afin de produire un effet de rareté.

Toutefois, ses créateurs se défendent de tout prosélytisme et affirment s'être eux-mêmes censurés afin de ne pas proposer de visuels trop provocants.

De l'utilité des mesurettes
A la lumière de ces projets, on se demande si l'avenir ne donnera pas effectivement raison aux fabricants de tabac qui soutenaient (avec ce qui pourrait passer pour de la mauvaise foi) qu'avec les images trash sur les paquets de cigarettes, le risque était grand de voir les jeunes se mettre à collectionner ces vignettes d'un nouveau genre.

Ces produits apparaissent comme une alternative pour préserver un semblant de libre-arbitre et de santé mentale face aux interdictions de plus en plus nombreuses qui peuvent être ressenties comme stressantes, voire oppressantes par bon nombre de personnes.

Par ailleurs, alors que les gouvernements successifs ont souvent tapé sur les doigts des industriels du tabac, toujours plus créatifs pour augmenter leurs ventes, on se retrouve avec des produits qui ne sont pas illégaux en soi et qui, n'étant pas promus directement par la profession, ne semblent pas pouvoir être assimilés à de la publicité déguisée.

Finalement, on peut se demander qui a fait une bonne affaire dans cette opération :

•pas les fumeurs, qui doivent désormais dépenser 50 centimes de plus pour leur tranquillité d'esprit et faire un pied de nez à leur censeur ;
•pas les non-fumeurs qui, comble de l'ironie, seront désormais pollués visuellement en plus d'être intoxiqués par la fumée des autres ;
•pas les jeunes qui vont s'approprier ce nouveau phénomène de mode (paquets customisés, etc.) ;
•pas les buralistes qui vont devoir, comme toujours, s'adapter ;
•et surtout, pas l'Etat ni les associations qui se retrouvent face à de nouveaux outils “ légitimes ” de promotion du tabac.
http://www.rue89.com/2011/03/25/images-chocs-sur-mon-paquet-de-clopes-meme-pas-mal-196305

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles arrivent ! Tous à vos étuis

Message  alexandra le Dim 18 Sep 2011 - 20:17

Une étude faite en Angleterre par le National Centre for Social Research (Londres) et le Institute for Social Marketing, Université of Sterling sur la période 2008-2010 conclue à l'absence d'effet des avertissements graphiques sur les paquets de cigarette sur la consommation de cigarettes
"1. There was no observed effect of the graphic warning labels on cigarette smoking prevalence.

2. There was no observed effect of the warning labels on cigarette consumption.

3. There was no observed effect of the warning labels on smoking reduction (measured as forgoing cigarettes due to the warning labels)."

le seul changement notable est que de plus en plus d'adulte cherchent le moyen d'éviter de voir ces images
""The only significant change in behaviour was that more adult smokers reported using a technique to avoid seeing the messages"

Conclusions partagées par la FDA (USA) qui dans une étude interne estime que les avertissements graphiques n'auront pas d'effets ou un effet quasi nul (0,088 %)

http://tobaccoanalysis.blogspot.com/


alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elles arrivent ! Tous à vos étuis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum