Fumer dans les années 50-60

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fumer dans les années 50-60

Message  Berzingue le Mar 30 Juin 2009 - 1:18

Je vois que Craven s'est souvenu de moi sur DNF, c'était dans un autre époque. C'est gentil ça.

Mais je voudrais juste ici vous inviter à vous payer la location en DVD de la série télévisée américaine : Mad Men. Ça se passe autours de 1960 à New York. Et j'avoue que cette série m'a littéralement fasciné. Car elle illustre avec un réalisme environnemental, psychologique et culturel sidérant cette période où j'avais moi-même adolescent commencé à fumer. Et dans cette série, la fumée et les cigarettes qui vont avec, il y en a des tonnes. J'ai calculé que dans un seul chapitre (45 minutes env.) on y faisait fumer 45 fois les acteurs ou figurants , dont 15 fois en allumant sa taf. Et dans un seul plan général il y avait les 8 personnes autours d'une table qui fumaient. Et Craven va être content car cette série illustre une firme publicitaire de Madison Ave, (N.Y") qui avait la firme Lucky Strike - cher à Craven à une autre époque - parmi leur clients. Et on y parle ouvertement de toute les techniques publicitaires de cette époque pour faire fumer les gens. Par exemple il y a toute une séquence qui explique comment l'expression "toasted" (grillée) pour le tabac est venu remplacer les slogans pro-tabac qui associait la cigarette à une bonne santé. : ("Your doctor prefer Pall Mall...). Car c'est à ce moment-là que sortent très discrètement les premiers rapports entre le tabac et le cancer du poumon.

Cette série est un véritable morceau d'anthologie des mentalités de l'époque. Ce fût mon environnement d'adolescent. Mon père travaillait dans ce contexte et dans les mêmes décors. Et il me traînait souvent le samedi dans ces bureaux ultra-modernes et ultra-enfumés. Mais évidemment c'était normal pour l'époque. Les Fifties ("I like Ike") furent la grande période consommatrice nord-américaine : tabac, bouffe, alcool, tôle chromée de voiture, tulle de robes à crinoline, cocktails Martini et autre Kool-Aid ultra sucré. Et il est vrai que lorsqu'une firme publicitaire avait un client comme Lucky Strike, il était obligatoire pour tout le personnel de fumer au travail, sinon on y était accusé de manque de loyauté. Et autre détail qui n'était pas petit : La situation des femmes dans ces bureaux y était exécrable quand ce n'était pas humiliant, mais c'était certainement plus rémunérateur que le boulot des Noirs qui ne sont présents que comme garçons d'ascenseur, "janitor" ou "busboys".... Encore une fois ce n'est pas en France qu'on fera des séries télévisées aussi crues, sinon même aussi enfumées.

En fait une tel spectacle où le tabac est aussi omniprésent dans la société en général, toute classe confondue, ne peut pas être considéré aujourd'hui comme un encouragement à la consommation, mais devient plutôt un repoussoir devenu assez physiquement écoeurant tellement il imbibait littéralement toute l'atmosphère au propre et au figuré.

Je sais, je n'écris pas souvent ici, mais je me rattrape sur le nombre de caractères.. Je sais qu'il y en a que ça lasse, c'est peut-être parce qu'ils fument trop...

Berzingue

Messages : 51
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum