De Tati à Coco jusqu'à Adjani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De Tati à Coco jusqu'à Adjani

Message  Berzingue le Lun 4 Mai 2009 - 11:35

Je n'entrerai pas dans le détail de la nième polémique des censures des affiches de film de Tati et Coco avant Chanel pour cause d'exposition publique d'instruments nicotiniques. Mais je rapprocherai cet incident d'un constat assez révélateur à propos d'un récent film qui m'a beaucoup plu : "La journée de la jupe".

En effet juste avant de m'envoler vers d'autres cieux, ne l'ayant pas vu à la télé, j'ai pu dénicher un des rares cinémas parisiens qui acceptait de projeter ce film, . Or s'il n'a rien d'une super production, mais qui réussit très bien cette unité de lieu de temps et de sujet qui le rend tout-à-fait adaptable à la scène théatrale, ce film français est un des rares à ne pas afficher une quelconque consommation tabacogène. Même les flics de la Brigade d'intervention, y compris la ministre de l'Intérieur, respectent l'interdit sur le tabac dans les lycées! Mais il y a mieux : Les petites frappes (aucun lien avec un autre débat sur ce forum...) mis en joue par Adjani se voient vider leurs goussets et, sauf erreur je ne me rappelle pas n'avoir vu aucun paquet de tafs étalé sur la table des objets réquisitionnés. Plein de téléphones, il y aura même ce qui semble un Colt automatique - seconde vedette du film - mais non. pas de logo Malboro en vue.

Étonnant! Est-ce un hasard? Je constate que la prof Adjani qui ne contrôle visiblement pas ses vibrillonnants collégiens a pourtant réussi à leur interdire l'usage de la clope avant même d'avoir le Colt en main (assez mollement d'ailleurs...) , alors qu'elle doit faire usage de la menace du Colt pour leur faire dire quel est le véritable nom de Molière...

Je sais bien qu'il n'y a pas grand chose de réaliste dans ce film, y compris le coup de boule de l'Adjani sur le plus balaise de ses ouailles , sinon les propos haineux des personnages du huis-clos ou ceux carrément lénifiants des acteurs extérieurs. Mais alors là je ne sais pas à quoi pensait le scénariste quand il n'a pas prévu - pour être quand même un tantinet plus réaliste - de faire apparaître ne serait-ce qu'un fugace paquet de sèches quelque part chez cette prof (Adjani), qui visiblement était en manque ce jour-là...!

il n'empêche, que c'est bien la première fois que je vois un film français où je n'ai pas tout compris la langue française des acteurs, surtout que dans le film il était prévu qu'ils devaient jouer Molière. Cette langue des jeunes acteurs n'était pas pour moi une découverte, mais c'est cette présence importante dans ce film qui est bien la preuve que nous venons de quitter la France du XXe siècle...

Berzingue

Messages : 51
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Tati à Coco jusqu'à Adjani

Message  jeanmarie le Mer 6 Mai 2009 - 9:08

Tu as voulu dire quoi au juste ?

jeanmarie

Messages : 137
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Tati à Coco jusqu'à Adjani

Message  Craven le Mer 6 Mai 2009 - 22:53

Qu'on peut voir des films français sans une cibiche (ils étaient pléthores dans les 70's, d'ailleurs : l'inspecteur harry,etc) mais avec des acteurs qui parlent pas français, et que c'était plus un signe de décadence qu'autre chose ?


Je dis ça moi, je dis rien , j'ai pas compris non plus.


Et re-bienvenue cher Berzingue !

Craven

Messages : 226
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Tati à Coco jusqu'à Adjani

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum