Troll : un piège à cons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Troll : un piège à cons

Message  Invité le Ven 24 Avr 2009 - 8:01

Troll : un piège à cons


Dernière édition par Pepito Pérez le Mar 12 Mai 2009 - 21:54, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Troll : un piège à cons

Message  alexandra le Ven 24 Avr 2009 - 18:19

Bienvenus dans le monde de pepito.
Monde dans lequel si vous n'etes pas Mozart ou Furtwangler vous ne méritez que du mépris
Et si vous n'etes ni blond, ni blanc, ni jeune, ni heterosexuel, ni riche je vous laisse imaginer.

C'est du meme niveau que Ségéla et sa Rolex.

Bon concert Florian

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troll : un piège à cons

Message  Craven le Sam 25 Avr 2009 - 9:47

Sauf que l'autre bronzé aux UV avait raison : dans son monde c'est comme ça. Il s'en est excusé et a dit que c'était la plus grosse connerie qu'il ait jamais sortie.


Bonjour pepito.

Craven

Messages : 226
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troll : un piège à cons

Message  jeanmarie le Sam 25 Avr 2009 - 18:09

Vous avez vu le jeux de mot ? Florian = flormidable, trop drôle.

Qui pense comme moi que Pépito et Hattat c'est la même personne ?

On devrait lancer un quizz, qui c'est ce type là ! Qu'est-ce qu'il fait dans la vie ? Il me fait penser à ces serial killers qui se sentent seuls et veulent laisser des traces.

Félicitations Florian, toi au moins tu prends des risques et tu ne te caches pas. En plus et surtout je suis sûr que tu t'amuses dans tes concerts. Et puis tu conviendras comme moi qu'il y pas mal de nuls au Zénith ou à Bercy...

jeanmarie

Messages : 137
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troll : un piège à cons

Message  sir john le Dim 26 Avr 2009 - 8:44

"un serial killer qui veut laisser des traces", c'est très bien vu, hatat ne tuera personne mais ce n'est pas l'envie qui lui en manque. Et puis, pepito ne se gênait pas pour comparer les contrevenants au décret à des tueurs en série. Délire de fausse causalité: si Craven écrit spoiler au lieu de spolier, c'est qu'il est un beauf sans travail adepte du tuning et donc si l'un d'entre nous faisait une faute de frappe sur voile en l'orthographiant viole, il serait un émule d'Emile Louis... Enfin, dans l'expression, c'est plus la série que la tuerie qui est intéressante: il est tout à fait possible que hatat et pérez soient une seule et même personne - les obsessions et les tournures de phrases sont très proches-, en tout cas, ce sont des clones. Les hygiénistes fanatiques fonctionnent beaucoup sur le mimétisme et la reproduction, ils voudraient que tout le monde se ressemble, leur ressemble et comme ils ne ressemblent à rien et n'ont aucune inspiration, ils la prennent ailleurs et ils s'assemblent à tout, y compris à l'objet de leur haine . Regardez hatat: comme dirait Sarkozy, avez-vous remarqué qu'il s'est mis au jeu de mots - "flormidable" - dont il aurait souligné à juste titre la débilité s'il avait émané de Craven ou de votre serviteur? Il me donne maintenant du "cher sir john", se dit certain que je "fulmine" devant mon écran à l'image de ce que j'ai dit de lui plus d'une fois ( alors que rien dans la personne ou le propos d'un hatat ne peut faire fulminer qui que ce soit ). Pour couronner le tout, il récupère, en y ajoutant le tragique "hi, hi , hi ", les "fautes de petite frappe" utilisées dans mon message "hatat, t'es ou?" du 28/3. Que le processus soit conscient ou non, il reste fascinant même si hatat nous explique qu'il a fait exprès de reprendre nos tics mais ça ne trompera personne. Avec la facilité qu'il y a à le rosser - un plaisir dont je commence à me lasser -, les modes de pensée et d'expression de hatat et ses pairs ont toujours de quoi réjouir l'anthropologue qui sommeille en nous...

sir john

P-S: merci à Jean-Marie pour ses voeux à la veille de mes vacances, que je n'ai pas passées selon son souhait dans un pays fumeur mais chez des non-fumeurs tolérants, une catégorie plus répandue que pérez-hatat voudrait le croire et qui commence aussi à être révoltée par l'hygiénisme ambiant

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troll : un piège à cons

Message  sir john le Dim 26 Avr 2009 - 8:49

tiens, j'ai attribué le "flormidable" à hatat et non à pérez, réponse implicite à la question de Jean-Marie sur l'identité des deux...

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Troll : un piège à cons

Message  Invité le Mer 29 Avr 2009 - 11:00

Troll : un piège à cons


Dernière édition par Pepito Pérez le Mar 12 Mai 2009 - 21:54, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Troll : un piège à cons

Message  sir john le Mer 29 Avr 2009 - 16:36

Cher petit pérez,

Je ne me suis pas prononcé sur la qualité des jeux de mots, à part celle des miens.. Vous commettez donc une fois de plus une erreur dans les faits, ce qui n ‘est rien, il est vrai, à côté des fautes que vous faîtes depuis toujours dans leur interprétation.
En tout état de cause, cela ne remet nullement en question le mimétisme d’écriture qui gagne hatat-pérez, ce dernier ayant déjà fait le coup avec « être pris pour un imbécile par un idiot, etc… »
Comme Craven est un beauf fan de tuning parce qu’il a écrit « spoiler » au lieu de « spolier » et M. B un ignare car il a légèrement écorché un nom propre, Jean-Marie est un parisianiste étroit d’esprit parce qu’il n’a pas précisé de quel Zénith il parlait ( attention, J-M, si tu évoques la capitale, précise bien que tu ne parles pas de Paris-Texas…). Une telle maniaquerie dans la généralisation, un esprit de sytème aussi puéril que stupide ne serait que grotesques si ce genre de «raisonnement» n’avait pas envoyé en camp ou au poteau les victimes des pérez-hatat en uniforme en d’autres temps ou sous d’autres latitudes. Car, quel que soit leur bulletin de vote les pérez et les hatat sont bien des fascistes de base très ordinaires, de droite ou de gauche, peu importe. Et que pepito - la tolérance et la subtilité incarnées - fasse à quelqu’un le reproche d’être « étroit d’esprit » est le meilleur gag de ce milieu de semaine.
Pour pérez-hatat, un fumeur de cigares est gros, c’est comme ça. Avec les tabacophobes tendance Kommandantur, c’est toujours « comme ça ». Pérez-hatat ne me connaît pas, grâce au Ciel, mais ses pouvoirs de déduction et de divination sont immenses. Il est exact que j’ai écrit avoir quelques kilos à perdre - et aussi que hatat avait quelques neurones à gagner, ça reste vrai -, ce qui, en soi, ne fait de moi ni de qui que ce soit un obèse. Mais pérez-hatat est tellement content de s’en tenir à l’image dépréciative qu’il se fait. Là encore, les questions individuelles n’ont aucune importance - mon tour de taille n’intéresse personne -mais ce détail est révélateur d’une des obsessions hygiéno-fascisantes. Devant un tel réflexe, hatat-pérez ne se gênerait pas pour invoquer le facteur du complexe. Pérez-hatat doit en effet en subir beaucoup pour être aussi bête et méchant ( la bêtise ayant toujours une longueur d’avance sur la méchanceté ). La taille, par exemple: mais quand je l’appellerai petit pérez, si ce n’est pas pour ça, ce sera pour son cerveau et là, je suis sûr de ne pas me tromper…
Le pauvre chéri s’en prend à ceux qui l’ »agressent continuellement ». C’est vrai, le petit pérez
ne s’est jamais laissé aller à de basses attaques, ou alors, c’était juste pour se défendre. Qu’il reprenne le fil de ses « commentaires », il a le plus souvent démarré par des injures. Et puis, le présent « m’agressent » est impropre: heureusement pour notre tranquillité et malheureusement pour notre divertissement, vous n’avez envoyé que deux ou trois messages depuis la fin 2008. Ce « m’agressent continuellement » médiocrement paranoïaque voudrait-il aussi dire que vous avez continué à vous épancher sous le pseudonyme de hatat? Les anti-fumeurs délirants ont un boulevard devant eux mais l’une des façons de les contrer est de souligner leurs erreurs quand ils se coupent ou se ridiculisent, deux spécialités de hatat-pérez.
J’aime aussi beaucoup le « ces derniers se reconnaîtront » qui sent son maître d'école frustré, comme si quelqu’un pouvait avoir peur d’être confondu par pérez!

Allez, petit pepito, c’est bien d’avoir pris un peu de votre pause-déjeuner pour nous écrire avec le style et l'acuité de vues qui vous caractérisent. Quand on sait à quel point vous travaillez dur, c’est vraiment méritoire. Mais maintenant, ça va être l’heure de votre piqûre….

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troll : un piège à cons

Message  jeanmarie le Mer 29 Avr 2009 - 18:32

C'est affreux, Pépito, je t'avais fait une longue réponse et la connexion a échouée. Enfin, quand je dis affreux ça te permettra au moins d'éviter ma prose.

Bref je disais que j'a un accent du Sud-Ouest à couper au couteau, que j'ai vécu 30 ans en province et que Paris a toujours fait partie de mon patrimoine.

Je ne comprends pas ta méchanceté, Paris, les gros, les mauvais en orthographe, les cultivés, les pas cultivés, les fumeurs...explique nous.

En tous points d'accord avec Sir John, les hygiénistes n'aiment pas les autres, les écolos non plus d'ailleurs.

A

jeanmarie

Messages : 137
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Troll : un piège à cons

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum