Vu sur le fig.fr

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  alexandra le Lun 4 Oct 2010 - 8:11

Tabac : un célèbre restaurant parisien au tribunal


Par Delphine Chayet
La salle réservée aux fumeurs du restaurant Tante Marguerite est suspectée de ne pas respecter les normes.
Le fumoir de «Tante Marguerite», fréquenté par les députés, serait illégal.

L'une des plus célèbres tables politiques parisiennes est citée à comparaître ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris. Propriétaire du restaurant «Tante Marguerite», la veuve de Bernard Loiseau se voit reprocher d'avoir enfreint la loi interdisant de fumer dans les lieux publics en aménageant un fumoir dans son établissement. «C'est une petite salle où l'on peut se réunir confidentiellement, déjeuner ou dîner, tout en ayant la possibilité de fumer», relate Me François Martineau, avocat de Dominique Loiseau et de sa société, qui précise: «Le fumoir, pourvu d'un système d'aération, a été conçu et réalisé en respectant scrupuleusement les normes techniques légales.»


Un symbole visé

Spécialisée dans la lutte pour le respect de la réglementation antitabac, l'association Droits des non-fumeurs (DNF) a décidé de viser un symbole en s'attaquant à ce restaurant situé à deux pas de l'Assemblée nationale, dans le VIIe arrondissement, qui est particulièrement prisé par les députés. «Il est important que ceux qui votent les lois montrent l'exemple», soutient Me Pierre Mairat, avocat de DNF. Premier du genre, ce procès devrait faire jurisprudence et préciser l'esprit dans lequel le décret Bertrand doit s'appliquer aux fumoirs. L'association estime en effet que ces pièces closes doivent être exclusivement réservées à la consommation de tabac. «Aucun autre service ne doit y être proposé», argumente Me Mairat. Chez «Tante Marguerite», on souligne au contraire que l'objectif du législateur est de protéger la santé des serveurs. «Or, le fumoir est équipé d'un passe-plat très étudié, si bien que le personnel n'a pas besoin de pénétrer dans cette salle», indique Me Martineau.

DNF, qui demande 20.000 euros de dommages et intérêts, dénonce en outre la publicité faite pour cette salle fumeurs sur le site Internet du restaurant. «Pour les repas d'affaires ou entre amis, deux salons très cosy vous sont proposés pour déjeuner ou dîner, en toute quiétude, et s'adonner au plaisir de fumer», pouvait-on lire à l'origine sur la page présentant le fumoir qui a, depuis, été modifiée.

Depuis l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer dans les lieux publics, l'association milite pour un respect strict de la réglementation. «L'expérience de la loi Evin nous a appris que si le moindre contournement est toléré, c'est le principe même de la réglementation qui se délite», plaide Me Mairat. DNF a ainsi attaqué, l'an dernier, une série de restaurants et de bars parisiens ayant aménagé des terrasses fermées et chauffées afin d'accueillir les amateurs de tabac. Ces espaces se sont multipliés depuis 2007. L'association a perdu en première instance et a fait appel.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/03/01016-20101003ARTFIG00252-tabac-un-celebre-restaurant-parisien-au-tribunal.php

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

arguties

Message  sir john le Lun 4 Oct 2010 - 10:50

Merci pour cette nouvelle information. Si je comprends bien, l'objet du débat est de savoir s'il y a prestation de service à l'intérieur du fumoir, ce qui n'est pas équivalent au caractère exclusif de la consommation de tabac. Si le client prend son verre au comptoir et l'emporte dans l'espace fumeurs, il n'y a pas de prestation de service dans cet espace mais il y fait effectivement autre chose que fumer. Dans le cas signalé, Il faudra savoir si l'interdiction de prestation de service inclut un dispositif mécanique (passe-plats ) et pas seulement humain et manuel. Le système ne gêne en rien le personnel et les clients non-fumeurs, mais sauf erreur, le texte du décret ne fait pas de différence entre divers types de prestations. Les juges interpréteront et trancheront. Toujours est-il que DNF réclame encore une fois une somme folle sur un point véniel...

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  alexandra le Lun 4 Oct 2010 - 11:15

Ils ne font qu'appliquer le "Qui ne tente rien n'a rien" .
Selon l'article ils ont perdu en première instance s'agissant des terrasses. On peut esperer qu'il se passera la même chose pour "Tante Marguerite".
Ils sont bien trop dépensiers avec notre argent !

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  alexandra le Lun 18 Oct 2010 - 7:26

Tabac: la consommation augmente
AFP
18/10/2010 | Mise à jour : 09:15

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a annoncé aujourd'hui de "mauvais chiffres" sur la consommation de tabac, précisant qu'elle avait "augmenté de 2 points" selon le dernier baromètre santé de l'Institut de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).

La ministre a expliqué cette augmentation par "un double effet": l'augmentation de la consommation chez les femmes, mais aussi "un effet crise".

"Pratiquement 50% des chômeurs sont fumeurs et à l'évidence la crise, l'augmentation du chômage, a eu un effet sur l'augmentation de la consommation du tabac", a expliqué Mme Bachelot sur RMC.


alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  sir john le Lun 18 Oct 2010 - 8:53

C'était prévisible. Nos grands experts vont sans nul doute, une fois de plus, prendre prétexte de leur propre erreur pour persévérer et réclamer un nouveau coup de massue sur les prix des cigarettes. Ce qui n'aura pour effet que d'amoindrir le pouvoir d'achat des fumeurs les moins aisés, ceux, paradoxalement mais précisément, sur lesquels la dissuasion par le portefeuille a le moins de prise...

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  alexandra le Lun 18 Oct 2010 - 10:30

Ils prennent de l'avance pour l'année prochaine.
Mais attendez c'est pas fini, on croit qu'ils ont touché le fonds mais non :


La consommation de tabac a augmenté de 2% en 5 ans

L'augmentation du prix de tabac n'a pas d'influence sur la consommation ! La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a en effet annoncé lundi que la consommation avait «augmenté de 2 points» entre 2005 et 2010, selon le baromètre santé de l'Institut de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). L'augmentation est de 1,8% précisément, a indiqué la ministre sur RMC.

La ministre a expliqué ce phénomène par «un double effet»: l'augmentation de la consommation chez les femmes, mais aussi «un effet crise». «Pratiquement 50% des chômeurs sont fumeurs et à l'évidence la crise, l'augmentation du chômage, a eu un effet sur l'augmentation de la consommation du tabac», a expliqué Mme Bachelot. «Je me rapproche de Pôle Emploi pour qu'il y ait une action spécifique qui soit menée auprès des chômeurs», a-t-elle ajouté.

La législation ne serait pas respectée selon la ministre de la Santé

La ministre a appelé à «mieux respecter la législation» sur l'interdiction de fumer, en particulier les mesures concernant les terrasses des cafés et restaurants. «On observe que cette législation n'est pas respectée», a-t-elle déclaré.

Mme Bachelot a également demandé aux buralistes de respecter «l'interdiction formelle de vendre du tabac aux mineurs». «Il y a des dérapages», a-t-elle dit.

La ministre s'est encore déclarée «une militante de l'augmentation massive du prix du tabac», mais a exclu toute nouvelle augmentation prochaine. La prochaine hausse de 6% en moyenne est programmée pour le 8 novembre.

Interrogée sur les autres données du Baromètre santé, Mme Bachelot a indiqué que «la santé des Français s'améliore sur beaucoup de points», sans autre précision.
http://www.leparisien.fr/societe/la-consommation-de-tabac-a-augmente-de-2-en-5-ans-18-10-2010-1114192.php

D'où tient-t-elle que 50% des chômeurs fument ? quant à Pôle Emploi c'est à mourir de rire tellement c'est bête.
Au moins peut-on se réjouir qu'en matière de bêtise crasse l'égalité homme femme est atteinte.

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  sir john le Lun 18 Oct 2010 - 20:19

C'est vrai, la démarche auprès de Pôle Emploi, c'est hallucinant. J'imagine les conseillers qui ne savent plus à quel saint se vouer se voir infliger des séances de "sensibilisation" à la lutte contre le tabagisme pour inciter les chômeurs en fin de droits qui jonglent entre rendez-vous inutiles et radiations à arrêter de fumer ! C'est Françoise Giroud, je crois, qui disait que l'égalité homme-femmes aurait fait un grand pas si plus personne ne s'inquiétait de la nomination d'une dame incompétente. Merci à Roselyne d'apporter sa pierre...

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  alexandra le Mar 11 Jan 2011 - 11:46

Interdiction de fumer : vers un contrôle renforcé

Vingt ans après l'adoption de la loi Évin, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, veut mieux faire respecter la législation existante.

Il y a vingt ans, la France se dotait d'une loi pionnière dans la lutte contre le tabagisme. Le 10 janvier 1991, le ministre des Affaires sociales et de la Solidarité, Claude Évin, faisait adopter par l'Assemblée nationale un texte visant à interdire la publicité pour le tabac, augmenter le prix des cigarettes et protéger les non-fumeurs dans les lieux publics. «Cela n'allait pas de soi à l'époque: il a fallu vaincre des résistances au sein même du gouvernement», se souvient l'ancien ministre socialiste.

Vingt ans plus tard, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, et les associations de prévention ont salué lundi «un texte fondateur». «La loi Évin a posé les trois piliers d'une action efficace et coordonnée pour combattre le tabagisme, note le Pr Yves Martinet, président du Comité national de lutte contre le tabagisme (CNCT). Elle a permis un éveil des consciences.»

Premier volet, le plus visible, la loi a consacré le principe d'une interdiction générale de fumer dans les lieux publics -avec des aménagements possibles. Renforcée en 2006 par le décret Bertrand, la mesure a changé la vie des Français. La prohibition de la cigarette dans les cafés, les restaurants, les hôpitaux, les gares ou les écoles est désormais bel et bien entrée dans les mœurs. «Plus personne ne conteste cette avancée spectaculaire», note Gérard Audureau, président de Droits des non-fumeurs (DNF).

Ces résultats sont cependant à nuancer, selon les associations qui dénoncent depuis plusieurs mois «une multiplication des contournements». Sont notamment pointées les terrasses entièrement fermées et autorisées aux fumeurs, les bars à chicha ou encore les discothèques qui n'appliquent pas la loi. Selon un sondage mené par TNS pour l'association DNF à l'automne 2009, 21% des entreprises seraient par ailleurs en infraction. Lundi, Xavier Bertrand a annoncé son intention de veiller au respect de la loi «partout et par tous», avec la mise en place de contrôles renforcés.


Une augmentation dissuasive des prix de vente du tabac

Pour la première fois, la loi Évin posait aussi le principe d'une interdiction de toute publicité pour le tabac. Elle permettait, enfin, une augmentation dissuasive des prix, afin de réduire la consommation. «Entre 1991 et 1997, puis au début des années 2000, des hausses répétées du prix des cigarettes ont mécaniquement entraîné une forte baisse des ventes», raconte Bertrand Dautzenberg, de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), association qui déplore «l'abandon de cette politique».

Depuis 1991, les ventes de tabac ont globalement diminué de moitié en France. Sur la même période, le taux de cancer du poumon, chez l'homme âgé de 35 à 44 ans, a enregistré une baisse de 50 %, mais il a été multiplié par quatre chez les femmes. Le recul de la consommation semble cependant marquer le pas: selon le dernier baromètre de l'Institut national de prévention et d'éducation à la Santé (Inpes), la part des fumeurs quotidiens, âgés de 15 à 75 ans, a progressé de deux points entre 2005 et 2010. Ils sont aujourd'hui 28,7%.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/01/10/01016-20110110ARTFIG00690-interdiction-de-fumer-vers-un-controle-renforce.php

Pauvre France! et quel aveu d'incompétence! victimes du médiator vous pouvez dormir tranquil, ce n'est pas X.Bertrand qui va s'occuper de vous , il a mieux et plus important à faire.

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  sir john le Mar 11 Jan 2011 - 14:13

Le tabagisme a baissé de 50% chez les hommes d'âge moyen et le nombre de cancers du poumon a diminué d'autant dans cette catégorie. Fort bien. Le nombre de cancers de poumon chez les femmes a été multiplié par 4: y a-t-il quatre fois plus de fumeuses? Encore une corrélation brute qui mériterait d'être explicitée...

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  Monsieur B. le Mar 11 Jan 2011 - 18:05

Sans rentrer dans les débats politiques, ce Bertrand à tout d'un Laval en puissance: Je vous écoute, je suis gentil avec tout le monde mais je ne fait que ce que je veux et j'ai raison. Et vive la délation et la police.

L'avez-vous entendu lors d'une entrevue radiophonique sur France Inter il y a deux mois, juste après son retour à la santé concernant le Médiator?

Je cite, de mémoire:
Le journaliste "Alors qu'en 2005, vous connaissiez les risques du médiator, pourquoi l'avez vous homologué?"
XB: "En 2005, nous ne connaissions pas les risques du Médiator."
Le journaliste: "Si, les risques étaient connus, au sein même de votre admnistration puisque l'AFFSA(Note de moi-même: Désolé pour les noms) avait déjà publié son rapport négatif concernant le Médiator.
XB(énervé): "Je vous dit que non, ce rapport n'existe pas, j'ai raison et vous avez tort. On change de sujet."

Après l'entrevue, le journaliste lis distinctement le rapport soi-disant inexistant selon XB...

Et en trouve d'autres des exemples dans lesquels XB aurait envoyé les journalistes au Goulag s'il en avait les pouvoirs. Un vrai gars qui veut notre bien je vous dis.

Et pour répondre à Sir John bien entendu, les chiffres, on en fait ce que l'on veut. A quoi ils serviraient sinon?

Au passage, la baisse des cancers des poumons, c'est forcément la baisse de consommation du tabac. Quid des nouvelles normes sur les tabacs et la généralisation des filtres, même sur les cigarettes roulées? Quid des usines qui ont fermés à tour de bras depuis 20 ans dans lesquelles l'air était toujours le plus pur possible? Quid des normes de santé beaucoup plus drastiques concernant ces mêmes usines et celles existant encore aujourd'hui? Quid des voitures moins polluantes aujourd'hui qu'il y a 20 ans? Quid des incinérateurs qui ont fermés en grand nombre depuis 20 ans? Quid enfin de l'ammiante interdite depuis 20 ans? (Les garagistes et maçons en respirent bien encore, mais beaucoup moins...) Et vous avez surement d'autres exemples pouvant expliquer une baisse des cancers du poumon.

Bref, le tabac est le père de tous les maux, le jour où il sera interdit, on vivra tous bicentenaires! Pourquoi nous battons nous alors sur ce forum? Que nous sommes bêtes!

Monsieur B.

Messages : 137
Date d'inscription : 21/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  alexandra le Mer 23 Mar 2011 - 10:39

Tabac : les achats à l'étranger font perdre 2 milliards à l'État

Une cigarette sur cinq fumée en France est achetée à l'étranger, ce qui fait perdre deux milliards d'euros par an de taxes à l'État français, selon l'Observatoire des drogues et des toxicomanies.

Les achats transfrontaliers de cigarettes ont explosé depuis 2003/2004, alors qu'en quelques mois, les prix des paquets de cigarettes avaient grimpé de 40%, au nom de la santé publique. Conséquence directe : pour l'État, qui avait augmenté ses taxes, c'est un manque à gagner de deux milliards d'euros par an de taxes, selon l'Observatoire des drogues et des toxicomanies, qui révèle officiellement qu'une cigarette sur cinq fumée en France est achetée à l'étranger.

Cette étude confirme également que la consommation de tabac repart en France, si on additionne ces achats transfrontaliers aux ventes réalisées dans les 28.000 bureaux de tabac français, qui ont augmenté de 2% en 2009 et de 0,5% en 2010. La tendance a été mise en évidence dans le dernier baromètre Santé de l'Inpes (Institut national de prévention et d'éductation pour la santé), qui avait conclu à une reprise de la consommation entre 2005 et 2010, avec plus de fumeurs mais une baisse des quantités fumées.

«Enfin, enfin on reconnaît ce que nous clamions depuis des années !», a réagi Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes. Il estimait «entre 18 et 20%» les produits du tabac acheté hors du réseau officiel des buralistes. Il souhaite maintenant qu'une mission parlementaire examine «les différentes formes de marchés parralèles (achats à l'étranger, achats sous le manteau en France, via internet...), et propose des solutions. Il prone également une réflexion au niveau européen rappelant que l'Espagne est aussi affectée par les prix plus bas pratiqués au Portugal, qu'une partie de l'Allemagne patit des tarifs des cigarettes en Pologne.

http://www.lefigaro.fr/conso/2011/03/22/05007-20110322ARTFIG00700-faire-de-l-evasion-fiscale-en-fumant.php

Ils vont nous faire pleurer.

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  alexandra le Sam 28 Jan 2012 - 13:41

Tabac : la grogne des non-fumeurs

Pour 64% des Français, la loi sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics est mal appliquée.


Près de cinq ans après l'interdiction de fumer dans les lieux publics, mise en application le 1er février 2007 dans les entreprises, les non-fumeurs veulent aller plus loin. Grâce à cette loi, ils ont commencé à goûter aux joies d'un monde presque sans fumée. Aujourd'hui, un certain nombre d'entre eux déchantent. Sont-ils devenus plus sensibles aux effluves du tabac ou est-ce l'interdiction qui se délite?

64% des Français indiquent avoir été en contact avec de la fumée de cigarette dans un endroit dans lequel il est interdit de fumer au cours des six derniers mois, selon un sondage Harris Interactive réalisé pour Droits des non-fumeurs (DNF). Selon l'association, qui milite pour une extension des zones sans cigarette, c'est donc la loi qui s'essouffle. «Les dérives ne sont pas réprimées, relève son président, Gérard Audureau. Même lorsque l'on signale des infractions à la police. Dans les entreprises, les contrôles de l'inspection du travail sont inexistants.» L'association enregistre une explosion de signalements sur le tabagisme au travail mais aussi… à la maison. Les volutes qui se faufilent dans les couloirs, glissent sous les portes, virevoltent de balcons en fenêtres sont devenus insupportables pour certains non-fumeurs. «Les gens se plaignent des désagréments de la fumée de leur voisin. C'est un phénomène nouveau», note Gérard Audureau. Comme ce jeune couple avec bébé, exaspéré par la fumée de leur voisin de fenêtre. «Le syndic de l'immeuble n'a pas pu régler le problème car il ne s'agissait pas des parties communes de l'immeuble. La plainte de ces jeunes parents a également été déboutée par un tribunal de proximité», rapporte Céline Fournier, membre de DNF. «Nous leur conseillons d'invoquer la loi sur les troubles anormaux du voisinage, qui concerne essentiellement le bruit mais qui n'est pas limitative. Cela peut aboutir sur des arrangements à l'amiable», explique Gérard Audureau.

Dans un collège du Nord, un professeur de technologie se plaint pour sa part des odeurs qui flottent dans sa salle de classe, située à côté d'une petite réserve utilisée par les fumeurs. «Des boudins ont été installés sous les portes pour bloquer la fumée mais le chef d'établissement refuse de prendre les choses en main», se désole l'enseignant, qui a saisi le procureur et écrit au recteur de son académie.

«La cigarette me dérange même dans la rue»

Autre lieu d'affrontement privilégié des fumeurs et des non-fumeurs: les terrasses. 60% des personnes interrogées pour l'association déclarent également avoir subi le tabagisme passif aux terrasses de cafés et de restaurants. La moitié d'entre eux précise en avoir été gênés. «La cigarette me dérange même dans la rue. Avant, je n'osais pas faire de remarque. Aujourd'hui, en terrasse, je demande aux gens d'éteindre leur cigarette s'il y a trop de fumée. J'ai l'impression d'avoir la loi avec moi», témoigne Camille, cadre parisienne de 37 ans.

«Les Français sont plus exigeants, Maintenant, les relents de cigarettes les dérangent partout. Sur les plages, en terrasse, les gens n'acceptent plus de se faire enfumer, analyse le député Yves Bur, qui s'apprête à remettre au ministre le rapport d'un groupe de travail pour une stratégie de lutte contre le tabac à long terme. Les fumeurs ont dicté leur loi pendant des années. Aujourd'hui, c'est au tour des non-fumeurs de vouloir imposer leurs exigences.» Elles pourraient un jour être entendues. L'été dernier, la décision du maire de La Ciotat de réserver un bout de plage aux non-fumeurs, sur l'exemple de New York, a séduit. Les trois quarts des Français se sont dits favorables à cette initiative.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/01/27/01016-20120127ARTFIG00535-tabac-la-grogne-des-non-fumeurs.php

Il ya aussi des articles sur libération et le parisien. Un point commun à tous ces articles: aucun journaliste ne s'interroge sur la pertinence de ce "sondage". Alors que l'on parle de plus en plus des conflits d'intérêt, de l'absence d'indépendance etc on prend pour argent comptant ce qui est déclaré par des anti tabacs extremistes. J'affirme donc je suis, c'est devenu aussi facile que ça. Décidemment le travail de journaliste est vraiment devenu peinard.

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  alexandra le Lun 20 Fév 2012 - 18:32

Nice lance la première plage non-fumeur

La Ligue contre le cancer crée cette semaine un label pouvant s'étendre aux parcs et jardins.


Une France sans tabac, même dans les espaces non couverts, tels les parcs, les jardins, les squares, les plages… Les non-fumeurs en rêvent et un pas vient d'être franchi dans ce sens. Ce lundi, la première plage labellisée sans tabac va voir le jour. Il s'agit de l'une des plus prestigieuses du sud du pays: la plage du Centenaire qui fait face au cœur historique de Nice. Une bien jolie vitrine pour la Ligue nationale contre le cancer qui lance dès cette semaine ce nouveau label national. Un joli coup aussi pour Nice.

En arborant la première ce nouveau sigle bleu agrémenté d'un parasol, la ville dirigée par Christian Estrosi vole ainsi la vedette à sa proche voisine. L'été dernier, La Ciotat avait en effet défrayé la chronique en bannissant la première la cigarette d'une de ses plages. Un vrai succès. «La différence aujourd'hui est que cette démarche entreprise par Nice n'est pas locale mais s'inscrit dans un plan national», explique le professeur Gilbert Lenoir, président de la Ligue nationale contre le cancer.

«Désintoxiquer la société»

Dans les prochains jours, les comités locaux de l'association vont frapper à la porte des maires, des conseils généraux pour leur proposer ce label national intitulé «espace sans tabac» et qui, selon les besoins, sera décliné sous diverses appellations: «parc sans tabac», «jardin sans tabac», «plage sans tabac»… Un moyen d'aller au-delà de la loi actuelle qui interdit la cigarette dans les lieux publics couverts. «Rappelons que le tabagisme est responsable de plus de 60.000 morts par an dont 37.000 par le cancer. Il faut désintoxiquer la société française», souligne Gilbert Lenoir.

Concrètement, à Nice, la plage sera prochainement interdite aux fumeurs. Un arrêté municipal va être pris dans un délai de trois mois pour en fixer les modalités. On sait déjà que le contrevenant s'exposera à 38 euros d'amende. «Nous serons vigilants», signale Christian Estrosi, impliqué dans la lutte contre le cancer au travers de ses divers mandats politiques. Ainsi en 2003, il avait fait du conseil général des Alpes-Maritimes qu'il présidait la première collectivité sans tabac.

15 euros pour un mégot lâché à terre

Dans sa ville, la police de l'environnement est prompte à infliger une amende de 15 euros pour un mégot lâché à terre. En novembre dernier, l'édile a par ailleurs été signataire de la pétition tueurs-payeurs pour que l'industrie du tabac compense sur ses bénéfices une partie des dégâts causés par le tabac. Les bords de mer n'étaient donc pas concernés par cette chasse ouverte à la cigarette. Désormais ils le sont.

L'initiative jusqu'alors inédite prise l'été dernier par La Ciotat a d'ailleurs permis de révéler que cette interdiction a fort bien été perçue. La ville avait constaté une augmentation de la fréquentation de sa plage non-fumeurs et, ajoute-t-on à la Ligue contre le cancer, «il y a eu un respect sans faille de l'interdiction». Selon un sondage qui avait suivi la prohibition du mégot sur le sable, les trois quarts des personnes interrogées s'y étaient déclarées favorables. La Ciotat avait manifestement ouvert la voie et à l'époque nombre d'élus s'étaient dits prêts à en faire autant.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/02/19/01016-20120219ARTFIG00186-nice-lance-la-premiere-plage-non-fumeur.php

Je mets les commentaires des lecteurs du Fig:

Noemy Lily
....... Ce sera difficile a faire respecter.

....... Puis, le tour des chiens...?

Le 20/02/2012 à 16:33 AlerterRépondre
.
Carolina1306
C'est un pas de plus vers l'intolérance. Pourquoi prendrait-on en compte ce que les non-fumeurs désirent ? Et ce que les fumeurs désirent alors ?? cad de pouvoir fumer même dans les restaurants ou bars !!!! Apparemment, c’est aux fumeurs de faire des efforts, encore plus : ne plus fumer que chez eux parce que les coins fumeurs une fois aménagés n’ont pas suffi, parce que les obliger à fumer dehors pendant leur pause de travail avec le froid et la neige n’a pas suffi, aujourd’hui on s’attaque à tous les lieux ouverts bientôt ce ne sera plus assez et du coup on fera quoi ? On s’attaquera directement aux fumeurs ? On les exterminera ? Je ne suis pas fumeuse, je n’apprécie pas l’odeur de la cigarette mais interdire de fumer dans des endroits ouverts surtout en s’appuyant sur le slogan de la « ligue contre le cancer », comme si la santé des hommes leur intéressait vraiment, ne fait que compliquer les choses! Encore une fois de l’hypocrisie, interdire pour le bien des autres, ici des fumeurs, alors qu’on sait très bien que les fumeurs arrêteront quand ils le voudront et non quand « la ligue du cancer » ou n’importe qui d’autre leur interdira.

Le 20/02/2012 à 15:44 AlerterRépondre
.
roger vaffier
Ca aura au moins le mérite de ne plus avoir des megots dans le sable c'est tellement facile de les cacher .Aprés les questions de santé les fumeurs sont sensés être responsables de leur santé et avec les "lavages de cerveaux permanents" là dessus ils prennent leurs risques seuls (ancien gros fumeur ....repenti depuis dix ans )

Le 20/02/2012 à 15:05 AlerterRépondre
.
Mireille Delcroix
Arrêtez donc "d'INTERDIR " l'Etat est trop content de percevoir LES TAXES ! notre Santé, il s'en moque totalement .... alors, ça suffit les augmentations et les interdits - couchés les moutons !

Le 20/02/2012 à 13:03 AlerterRépondre
.
lilas loup
Interdisons aussi les mômes qui braillent, les chiens qui pissent, les portables qui réveillent pendant la sieste, les moches qui gâchent la vue, les vieux pas assez lisses etc, etc, etc...

Le 20/02/2012 à 12:15 AlerterRépondre
.
grenadin
Plages,parcs,jardins ...n'entrez pas chez moi j'ai mis la main
sur mon flingue .

Le 20/02/2012 à 12:01 AlerterRépondre
.
Izzy
Moi ce que je ne supporte pas ce sont les enfants qui braillent. Mon voisin, ce sont les chiens. Mon autre voisin, les vieux. Un autre les alcoolos, et le suivant les c...
Je propose qu'on interdise les plages à tout le monde et SURTOUT que nous devenions tous le plus intolérants possibles, la société ne s'en portera que mieux !
Qu'en pensez-vous ?

Le 20/02/2012 à 11:34 AlerterRépondre
.
chris velozo
Voilà des gens qui ne négotent pas.Bravo!!!!

Le 20/02/2012 à 10:35 AlerterRépondre
.
Francesca Pirana
J'attends la plage sans enfants et un monde de ségrégation au nom de la santé. Big Brother du politiquement correct.

Le 20/02/2012 à 10:27 AlerterRépondre
.
jojolapin
Excellent, cela va faire du bien aux drogués pitoyablement hyper dépendants de leur saleté de cigarette et aussi de leur portefeuilles, par ailleurs les gens normaux n'auront plus à respirer cette pollution et ne s'allongeront plus sur des mégots.

Le 20/02/2012 à 09:44 AlerterRépondre
.

MNo
Surtout ne changez rien, vous êtes parfait...
ps: a prendre au 3ème degré)

Le 20/02/2012 à 15:35 AlerterRépondre

Bip-Bip13
UNE plage c'est insuffisant ! TOUTES les plages devraient être "non fumeur" car on en a assez de se prendre les volutes de fumée non désirées.
Comme le dit justement "mémé Ginette", il faudrait aussi faire respecter l'interdiction des chiens sur les plages qui existe déjà, c'est clairement indiqué ... mais tout le monde s'en fout.

Le 20/02/2012 à 09:32 AlerterRépondre
.
mémé Ginette
Et si M. Estrosi interdisait aussi les crottes de chien qui parsèment les plages au milieu des châteaux de sable des enfants! Et puis dommage pour la photo, toutes les plages niçoises ont des galets et non du sable.

Le 19/02/2012 à 23:09 AlerterRépondre


et ceux des lecteurs du Parisien qui a publié un article semblable:


Enfin...Interdire ne me parait pas être la meilleure des solutions. Une attitude citoyenne visant à ne pas gêner les autres m'aurait paru plus adaptée... Mais force est de constater que les gens ne respectent plus grand chose et il faut donc interdire pour la tranquillité des autres... Pour ma part, je ne vais plus dans les endroits trop fréquentés par le public car cet irrespect permanent devient de plus en plus gênant.Signaler un abus | Réagir


02raymond75 le 20/02/2012 à 19h07

BRAVO NICE !j'irai en vacances à Nice, car la fumée de tabac m'irrite la gorge, et j'en ai marre d'être intoxiqué ! C'est une bonne idée, comme celà on peut choisir plage fumeur ou plage non-fumeur, le choix, c'est démocratique, non ??Signaler un abus | Réagir


03leonfree le 20/02/2012 à 18h52

jerome1976jerome1976. vous dites , on est pas aux states ici! . et la vous avez bien raison car ici en floride les gens qui fumme prennent la peine de mettre leurs megots dans un petit sac,et ramasse aussi les crottes de leurs chiens sur la plage,au contraire des plages en france, venez donc sur place pour constater .Signaler un abus | Réagir


04cloridric le 20/02/2012 à 18h38

Interdire aussiles femmes aux seins nus et aux strings ficelles. Elles polluent la morale de nos enfants.Signaler un abus | Réagir


05RORO53 le 20/02/2012 à 18h35

A quand le couvre feu car l'air de rien on va finir par l'avoir toutes les semaines une inovation à la c... et bïentöt péter dans un lieu public sera amendable, j'ai un age avancé et j'en suis bien content je néchangerai pas les années 60 avec les années conneries de maintenant.Signaler un abus | Réagir


06Candide le 20/02/2012 à 18h18

et la connerie fumeuse quand va-t-on l'interdire? J'admire ces non fumeurs capables de flairer l'odeur de tabac à plusieurs mètres en plein air et d'en être incommodés malgré la brise venant du large. Je les plains cependant lorsqu'ils doivent se rendre dans des toilettes publiques, çà doit être une épreuve très difficile pour eux, ou alors ils se retiennent et çà doit être très douloureux. A quoi joue-t-on ? Je ne comprends pas très bien.Signaler un abus | Réagir


07Mary Vogue le 20/02/2012 à 17h57

Pfffff....Bon, déjà, j'élimine Nice dans mes projets de vacances ! Franchement, comme si les maires n'avaient pas des choses plus importantes à mettre en place, comme des logements par exemple. Enfin, zut alors ils feraient mieux de taxer ceux qui jettent leurs mégots n'importe où et de prévoir des cendriers près de plages... grrrr... Signaler un abus | Réagir


08gael le 20/02/2012 à 17h56

la france devient folle Voilà une raison de plus pour que L’UMP disparaisse du champ politique français , il ne se passe pas un jour sans qu’il nous sorte une nouvelle loi , ils nous enlève chaque jour un peu de liberté , jusqu’a nous interdire un jour de respiré , ou même de vivre tout simplement , vivement la fin de se cauchemar , si c’est ca , la France de la liberté , moi je dirai que cela ressemble de plus en plus a un pays a voix totalitaire , et de dictature , ou il ne fera plus bon du tout d’y vivre .Signaler un abus | Réagir


09roy le 20/02/2012 à 17h24

Raz le bol...de toutes ces interdictions. Franchement, qui ça gène la fumée sur la plage ? Rien qu'avec le vent, elle disparait en 3 secondes. Il suffit de verbaliser ceux qui jettent les mégots dans le sable mais pas interdire de fumer. Bientôt, on devra remettre un maillot 1 pièce pour les femmes, et obliger tous à porter un bonnet de bain. On n’empêche pas les gens de manger sur le sable et de jeter les canettes et papiers plastic sur place. Les fumeurs sont la cible des biens pensants. Les chômeurs, les fumeurs, les immigrés, les SDF... Raz le bol !!! Signaler un abus | Réagir


10DANY le 20/02/2012 à 17h19

BRAVO !!!La liberté de uns s'arrête ou commence celle des autres et les fumeurs qui dégueulassent le sable en enfouissant leurs mégots ça suffit. De plus respirer leur fumée quand on veut profiter du bon air marin, iodé, vivifiant c'est vraiment anachronique. Très bonne initiative qui devrait se généraliser et le respect de ces consignes se fera par les gens eux mêmes qui réprimeront ces fumeurs qui n'ont qu'à vivre leur passion de l'intoxication chez eux !!!Signaler un abus | Réagir


Et à quand ?Les plages interdites aux non siliconées, non liposucées, non liftées, non blondes platinées ? Encore un arrêté municipal qui va être attaqué au T.A et le maire sera obligé de le retirer.....Annonce publicitaire sans plus...Il ferait mieux de taxer ceux qui balancent leurs mégots sur la plage ou dans les rues négligemment....A quand une taxe sur la connerie, les caisses seront vite remplies quand on voit le niveau général.....Signaler un abus | Réagir


12bob le 20/02/2012 à 16h55

@ALFREDrespiré l'air marin à la plage..euh, entre les odeurs des crèmes solaires, des parfums de chacuns, les odeurs de friture des resto environnants, les déchets, l'odeur des gaz des bateaux passant à la limite de la bande des 300m,etc...ça c'est sûr, vous vous sentez moins l'air malin..euh marin !!!Signaler un abus | Réagir


13kidu le 20/02/2012 à 16h52

Un peu de sérieux ! . . .M. Estrosi, vous croyez vraiment que cette loi sera appliquée et qu'il y aura un représentant des forces de l'ordreederrière chaque fumeur ???Allons allons, un peu de sérieux, car ces dits représentants sont plus aptes à s'occuper de la délinquance active qui sévit dans votre ville que de la fumette sur la plage ! . . .Signaler un abus | Réagir


14fred le 20/02/2012 à 16h42

et une plage sans enfant?Moi je vais à la plage pour me reposer, me détendre, pas pour supporter les cris incessants des marmots qui échappent au contrôle de leur parents.............c'est ridicule, non? Ben c'est pareil pour la cigarette. A force d'interdire, on va finir par replonger au cœur des années de prohibition...ça va être beau. Et comme le dit, jerome1976, j'aimerai des endroits sans con, c'est possible?Signaler un abus | Réagir


15lapalice le 20/02/2012 à 16h42

@bobBravo, voila une bonne idée, moi je suis pour la cigarette, car cela me fait payer moins d'impot " je fume pas "Signaler un abus | Réagir


16ALFRED le 20/02/2012 à 16h37

BRAVOMonsieur le Maire,moi quand je vais a la plage c'est pour sentir l'air marin et non pas la fumée de cigarettes,cigares et tabac a pipe,c'est toujours la même chose il faut toujours que ce soit les non fumeurs qui pâtissent de la mauvaise humeur des fumeurs,il est vrai que ceux ci non plus de gout ni d'odorat !!!!!!!!!!!!Signaler un abus | Réagir


17ToTo le 20/02/2012 à 16h37

Blague?C'est quoi cette blague ??? la devise de notre pays n'est pas LIBERTE EGALITE FRATERNITE? Faut arreter avec les fumeurs!! ca plus les augmentations faut arreter a un moment !! c'est de la discrimination !POINT et la plage est un passage de libre circulation donc on ne peut pas interdir quelqu un de fumer, c'est totalement absurde !!! Signaler un abus | Réagir


18nico le 20/02/2012 à 16h26

chicheinterdiction de la vente de tabac à Nice . fermeture immédiate de ces lieux ou l'on se procure ce poison Signaler un abus | Réagir


19dawnye le 20/02/2012 à 16h25

trottoir non fumeurbientôt pour les trottoirs:idem! et les français en redemandent : ( ...de la réglementation) eh, au fait, pour les stup ? c'est contrôlé ? parce que , des lois; code civil: pleins de lois, mais l'application: poh poh poh poh Signaler un abus | Réagir


20 jerome1976> Voir son profil le 20/02/2012 à 16h11

Ben voyons,Et des plages sans con, c'est possible? Faut arreter le n'importe quoi M le maire, on est pas aux states ici! Que l'on mette une tres forte amende à ceux qui jettent leurs mégots par terre, je suis ok à 200%, et puis quoi encore? On va bientôt interdire aux moches de se mettre en maillot de bain! Signaler un abus | Réagir

Une majorité est contre ce type de mesure mais à l'instar des 66% de français qui étaient pour un assouplissement de l'interdiction de fumer dans les LDC les politiques préfèrent satisfaire une minorité d'hystérique.


alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  alexandra le Ven 4 Mai 2012 - 16:55

Les juges sauvent la cigarette d'Albert Camus

Le tribunal administratif a indiqué que le portrait du prix Nobel de littérature, «clope au bec», pouvait rester sur la façade d'une médiathèque de Clapiers dans l'Hérault.


Les juges de Montpellier sauvent la cigarette de Camus. Dans un récent jugement, le tribunal administratif a en effet indiqué que le portrait du prix Nobel de littérature, «clope au bec», pouvait rester sur la façade de la médiathèque de Clapiers dans l'Hérault.

Cette magnifique photo d'Henri Cartier-Bresson avait été attaquée par un élu local d'Europe Ecologie-Les verts.Selon ce dernier, l'affiche cumule les fautes. Non seulement, elle exhibe une sèche mais, en plus, elle est installée à 20 mètre d'une pharmacie et à quelques encablures d'un complexe sportif où les bambins s'oxygènent les poumons. Une vraie provocation. «Une collectivité doit donner l'exemple», avait asséné l'élu en mars dernier à l'audience lorsque l'affaire avait été soumise aux juges.

Lucky Luke peut dormir sur ses deux oreilles

Ces derniers n'ont pas suivi ces arguments. Ils indiquent «qu'il ne résulte pas de l'instruction que la vocation de cette affiche est d'encourager délibérément ou de suggérer la consommation tabagique aux jeunes usagers de la médiathèque ou aux tiers passant à proximité; qu'elle vise seulement à mettre un visage sur le nom de l'écrivain philosophe, sans faire toutefois mention d'une marque de tabac… Que dès lors, elle ne saurait constituer par elle-même un acte de propagande ou de publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac». «C'est une décision conforme à notre attente», se réjouit Me Carole Vinsonneau-Paliès, avocate de la communauté d'agglomération de Montpellier.

Mais pourquoi avoir choisi Camus fumant, alors que d'autres clichés disponibles le présentaient sans cigarette, s'était interrogé l'élu local. Les juges lui ont rappelé que «cette cigarette aux lèvres est notoirement associée à l'image» de l'écrivain. Pas question, donc, de changer l'histoire. Lucky Luke, qui est dans le même cas que l'écrivain, peut dons dormir sur ses deux oreilles sous son chapeau de cow-boy...

Tati avait été privé de sa pipe

Camus garde donc sa cigarette mais ce ne fut pas toujours le cas pour d'autres fumeurs. Ainsi Tati s'était vu ôter sa pipe, Malraux sa cigarette, et Delon sa blonde. Derrière ces gommages, à chaque fois, des initiatives privées. Ainsi pour Jacques Tati, c'est la RATP qui en 2009 avait décidé de faire disparaître cet objet des affiches placardées sur ses murs. Concernant Alain Delon, c'est la maison Dior qui avait décidé d'effacer la cigarette que tient l'acteur sur la photo servant à promouvoir un de ses parfums. Enfin pour Malraux figurant sur un timbre, c'est la Poste qui avait pris la décision en 1996 de le priver de sa sèche, «soucieuse de ne pas associer le tabac avec les mots République française».

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/05/03/01016-20120503ARTFIG00773-les-juges-sauvent-la-cigarette-d-albert-camus.php

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu sur le fig.fr

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum