un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  alexandra le Ven 7 Aoû 2009 - 9:30

Terrasses et appartements ne font pas bon ménage

Par LEXPRESS.fr, publié le 06/08/2009 18:21 - mis à jour le 06/08/2009 19:19



L'été, à Paris comme en province, les riverains sont souvent confrontés à un choix cornélien: dormir claquemuré et suffoquer ou bien ouvrir grand les fenêtres au risque de s'exposer aux assauts des noctambules, fumeurs et squatters festifs des terrasses des bars et restaurants.

Les soirs d'été, les citadins aiment se retrouver dans les terrasses es cafés, et parfois, jusqu'à tard. Le problème: ils peuvent gêner les voisins. Les plaintes sont nombreuses, et même si les informations recueillies dans plusieurs villes ne permettent pas de conclure à leur augmentation, mairies commissariats et associations prennent la question au sérieux.

Pour le président de SOS-Bruit, Thierry Ottaviani, "le problème du bruit avec les terrasses existait avant la loi interdisant la cigarette dans les lieux publics" mais celle-ci "en a rajouté". Il rapporte avoir vu des gens "exaspérés", rue Mouffetard (Paris Ve), jeter de leur fenêtre des seaux d'eau sur les clients stationnant devant des établissements de nuit.


Jean-Philippe (qui ne souhaite pas communiquer son nom de famille), est gérant du Requin chagrin, situé dans le même quartier, place de la Contrescarpe. Il confirme la réalité de ces problèmes de voisinage, amplifiés par la loi. "On a reçu beaucoup de plaintes. On a été convoqué avec les autres gérants à la mairie du Ve arrondissement de Paris" et "on nous a parlé de fermer tous les bars à partir de 02H00 du matin", alors que le sien est l'un des rares à rester ouvert jusqu'à 04H00.

La police patrouille pour prévenir les nuisances

La police tourne en voiture jusqu'à la fermeture des établissements. En civil, les équipes de la Brigade anticriminalité peuvent mieux constater les nuisances, note un fonctionnaire qui reconnaît la part de "subjectivité" dans l'appréciation du bruit. En juin, la préfecture de police, la Mairie de Paris et plusieurs associations de gérants de bars et restaurants ont convenu d'oeuvrer à la pacification des relations de voisinage. "En terrasse de café et restaurant: respectez la tranquillité du voisinage." Une campagne a vu le jour sur ce thème, chaque établissement restant libre d'utiliser ou non les affichettes mises à leur disposition.

"C'est la première fois que nous organisons une telle campagne depuis l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer dans les lieux publics", observe ainsi Sonia Roccia, brigadier chef de police. "On ne peut pas faire grand chose face aux nuisances sonores provoquées par nos clients qui sortent fumer une cigarette", confie Jean-Philippe, expliquant avoir "déjà été contraint de recruter un videur pour s'assurer que nos clients ne font pas de bruit dans la rue".

Pour une jeune serveuse du Hide-out, rue de Lappe (Paris XIe), la question des "nuisances sonores" ne se pose pas vraiment dès lors que "les videurs, qui sont devant chaque bar, demandent aux gens de faire attention aux voisins, de ne pas crier".

Un phénomène qui touche toutes les grandes villes

A Lille comme à Lyon, les services municipaux ne constatent pas en tous cas d'augmentation des courriers de plaintes de riverains. Dès 2003, la mairie de Lille avait produit une charte de la vie nocturne où l'on peut lire notamment: "Les exploitants attireront tout particulièrement l'attention de leur clientèle sur le bruit qu'elle peut générer tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'établissement. Ils lui rappelleront que l'absence de civisme peut conduire à une intervention des forces de l'ordre, et à la fermeture de l'établissement et/ou des poursuites judiciaires à l'encontre des fauteurs de troubles."

A Nice, la mairie invite les établissements à se doter d'une salle fumeurs. En cas de refus ou de plaintes, elle rend un avis défavorable à toute demande de fermeture tardive, explique Benoît Kandel, le premier adjoint.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/terrasses-et-appartements-ne-font-pas-bon-menage_779020.html

J'aime particulièrement le "A Nice, la mairie invite les établissements à se doter d'une salle fumeurs". Comment faire compliqué quand on peut faire simple.Qu'ils nous laissent revenir à l'intérieur.

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  helmutschmidt le Lun 10 Aoû 2009 - 18:24

Mais la question qui reste ouverte pour moi, c'est: à quelle condition - en accord avec la loi française - peuvent-ils installer une salle fumeurs?
avatar
helmutschmidt

Messages : 50
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 53
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  sir john le Lun 10 Aoû 2009 - 19:14

c'est à la fois simple à dire et difficile à faire, cher Helmut: pas plus de 35 m² et 20% de la superficie totale de l'établissement, un matériel de renouvellement d'air hors de prix. Ce qui explique qu'à peine 1 % des Ldc en soient équipés. L'hypocrisie est revendiquée: de l'aveu même de sommités de la lutte anti-tabac, ces "fumoirs " qui n'en ont que le nom étaient acceptables en droit parce qu'ils resteraient inutilisés de fait.
A part ça, mein Herr, avez-vous des nouvelles de votre pseudonyme? L'ex-chancelier a-t-il comparu au tribunal ou les plaintes pour infraction à la loi allemande - ou hambourgeoise, non? - sur le tabac ont-elles été abandonnées? Si vous avez l'information, merci de nous en faire part

Amicalement

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  helmutschmidt le Lun 10 Aoû 2009 - 23:49

Bonsoir Sir John,

en ce qui concerne le "Helmut original", faut pas s'inquiéter. Les plaintes qui avaient porté contre lui par ce type d'une organisation non-fumeurs à Wiesbaden n'étaient pour infraction à la loi hambourgeoise, mais plutôt pour le délit "coups et blessures", et il paraît que le ministère public - ou faut-il dire le parquet en ce cas? - trouvait cette plainte autant ridicule qu'elle est. Le procès était donc arrêté.

On dit que récemment Monsieur Schmidt avait fumé une cigarette dans un train "Inter-City" pendant une interview, et personne ne s'en avait affolé...

Mais pour reprendre le sujet des salles fumeurs - ce n'était que la semaine dernière que j'ai découvert à ma grande surprise un "caveau fumeurs" à Dijon (avant, je croyais que la loi française ne connaît aucune exception). Pourtant, j'ai préféré de m'installer à la terrasse...

Schöne Grüße,
helmutschmidt
avatar
helmutschmidt

Messages : 50
Date d'inscription : 27/02/2008
Age : 53
Localisation : Allemagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  alexandra le Mar 11 Aoû 2009 - 11:42

Les pétitions se multiplient contre les terrasses fumeurs

Delphine Chayet

Fumeurs attablés à l'extérieur d'une brasserie parisienne. La capitale compte aujourd'hui plus de 15 000 cafés et restaurants, dont 8 000 avec terrasse.
À Paris et en province, les autorités locales tentent d'apaiser les tensions entre voisins et consommateurs des cafés et restaurants.


Conversations interminables, rires tonitruants, tintements de verres et odeur de cigarettes… L'été venu, dans les quartiers les plus animés de Paris, comme dans les grandes villes de province, des riverains se mobilisent pour protester contre les nuisances sonores qui troublent leur sommeil.

«Les pétitions dénonçant le bruit généré par les terrasses de café se multiplient, indique Thierry Ottaviani, le président de SOS Bruit. L'association est de plus en plus sollicitée, notamment depuis qu'il est interdit de fumer dans les lieux publics.» Repoussés sur les trottoirs, les fumeurs ont en effet ajouté leurs voix au vacarme habituel des nuits festives de l'été. «La loi antitabac a aggravé une situation déjà très pénible, confirme Pierre Spiberg, riverain de la rue Mouffetard, à Paris, et signataire d'une pétition contre le tapage nocturne dans ce quartier du Ve ar­rondissement. Ici, on passe d'un bar à l'autre, un verre à la main, dans une ambiance fortement alcoolisée. Comme les établissements ont une autorisation de nuit, cela dure jusqu'à 6 heures du matin. Au point que le quartier est devenu inhabitable…»



«Démarche de prévention»


Les terrasses sont en outre de plus en plus nombreuses, selon le Centre d'information et de documentation sur le bruit (CIDB) : «La multiplication des trottoirs élargis, mais aussi l'interdiction de fumer ont encouragé l'apparition de tables en plein air. Entre 2007 et 2008, les demandes d'ouvertures de nouvelles terrasses ont par exemple augmenté de près de 27 % à Paris, pour atteindre 1 063». La capitale compte aujourd'hui plus de 15 000 cafés et restaurants, dont 8 000 avec terrasses, selon le CIDB.

Conscientes du trouble ainsi occasionné, mairies et préfectures prennent la question au sérieux. «Ayant senti une tension plus forte ces derniers mois, nous expérimentons cet été une démarche de prévention, souligne Michel Destot, député maire (PS) de Grenoble. Des jeunes médiateurs sillonnent les rues la nuit, en ciblant les plus animées.» Une charte pour la qualité de la vie nocturne est également en cours d'élaboration.

En juin dernier, la préfecture de police de Paris a, elle, lancé une campagne pour sensibiliser cafetiers et restaurateurs à la question du bruit. Des affiches et des cartes postales ont été distribuées. «Les statistiques ne montrent pas d'augmentation significative des plaintes (une vingtaine en juillet)», précise-t-on toutefois à la préfecture.

En cas de tapage, l'établissement encourt une amende comprise entre 250 à 450 euros et fixée par le tribunal de police. Il peut aussi se voir infliger une sanction administrative, allant jusqu'à la fermeture.

Les habitants des quartiers les plus animés se sentent pourtant abandonnés. «On a le sentiment d'un laisser-aller général, déplore Philippe Emmanuel, président d'une association qui combat le bruit émanant des sandwicheries et des bars à chicha dans le IXe. Ni la police ni la mairie ne semblent faire de ce problème une priorité.»

À Grenoble, où le centre historique concentre une cinquantaine de bars et de restaurants, «les terrasses s'étendent un peu plus chaque année», déplore Gérard Hudault, le président d'une association de quartier. Ici, les plaintes concernent aussi, pêle-mêle, l'or­ganisation de concerts en pleine rue, l'occupation abusive des trottoirs ou encore l'abandon de tas de mégots et de verre brisé.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/08/11/01016-20090811ARTFIG00019-les-petitions-se-multiplient-contre-les-terrasses-fumeurs-.php

alexandra

Messages : 795
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les terrasses

Message  clodo le Mar 11 Aoû 2009 - 19:20

ça je pense qu'il vont avoir du mal à l'interdire. Et mettre des forces de l'ordre derrière chaque bar.
Ce sont des dommages collateraux qui était pourtant faciles à prévoir. Les fumeur attirent la soirée (et les non fumeurs aussi) dans la rue. Comme je disais lors de l'un de mes tous premiers posts, un jour cela va mal se finir.

clodo

Messages : 94
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  sir john le Mar 11 Aoû 2009 - 19:43

Les hygiénistes en général et les anti-tabac en particulier prennent toujours prétexte de leurs échecs répétés pour persévérer dans l'erreur et aggraver les problèmes. Il me paraît donc très probable qu'ils réclament que l'on interdise de fumer aux abords des LDC, puis, comme l'a écrit Jeanmarie, "aux abords des abords". Et je ne serais pas plus surpris qu'ils finissent par obtenir gain de cause

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les terrasses

Message  clodo le Mar 11 Aoû 2009 - 22:11

En Irlande, c'est interdit de fumer à moins de 3m (à vérifier)

clodo

Messages : 94
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le bruit

Message  clodo le Ven 8 Jan 2010 - 21:55

sir john a écrit:Les hygiénistes en général et les anti-tabac en particulier prennent toujours prétexte de leurs échecs répétés pour persévérer dans l'erreur et aggraver les problèmes. Il me paraît donc très probable qu'ils réclament que l'on interdise de fumer aux abords des LDC, puis, comme l'a écrit Jeanmarie, "aux abords des abords". Et je ne serais pas plus surpris qu'ils finissent par obtenir gain de cause

Edifiant, non???

http://videos.leparisien.fr/video/iLyROoafYVNM.html

clodo

Messages : 94
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  syclop le Mer 23 Juin 2010 - 15:11

Bonjour à toutes et à tous,
Je suis tombé sur votre forum en m'intéressant au fumeurs et au tapage nocturne suite à une question sur notre blog d'un responsable d'établissement. Nous sommes concepteur de cabines fumeurs. Pour l'instant en France, la non connaissance de ce type d'installation (au détriment des espaces fumeurs plus coûteux) fait que très peu de bars, restaurants ou discothèques en installent. Certaines solutions comme la nôtre (je ne veux pas faire de pub) sont démontables pour l'été. Je pense que la loi ne changera pas et au contraire elle tend à s'étendre dans le monde. Il faut trouver d'autres solutions pour que fumeurs et non-fumeurs puissent s'amuser ensemble. Une cabine fumeurs permet de réintégrer les fumeurs au sein de l'établissement et permet donc d'avoir une et une seule ambiance au lieu de 2 actuellement (dont une dehors). Pour infos une cabine prend très peu de place et son coût n'est pas excessif (entre 7 000 euro et 10 000 euro avec l'installation de la gaine d'extraction en fonction des fabricants). Je crois que nous devrions travailler ensemble pour que l'état subventionne ce type d'équipement et facilite ainsi les bonnes relations entre tous, voisins y compris. Qu'en pensez vous ?

syclop

Messages : 4
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  sir john le Jeu 24 Juin 2010 - 21:45

je ne connais pas les spécifications techniques de ce matériel mais il demeure totalement incompatible avec les normes du décret. S'il y a une très très faible chance pour qu'il soit aménagé, elle réside selon moi dans des espaces véritablement séparés plutôt que dans l'installation de ce type de cabine dans un lieu mixte. Cela étant, tout ça reste de l'ordre de la pure conjecture. Par ailleurs, je ne vois pas l'Etat subventionner des équipements favorisant le tabagisme dan les LDC ! Et ce ne serait pas son rôle, la collectivité n'a pas à financer un choix de gestion privé.

sir john

Messages : 289
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  syclop le Ven 25 Juin 2010 - 7:32

je ne connais pas les spécifications techniques de ce matériel mais il demeure totalement incompatible avec les normes du décret.
Et non justement, il est parfaitement compatible avec les normes du décret ! il suffit de bien le connaitre Wink la cabine est comme un espace isolé avec son propre renouvellement d'air (pas de filtrage attention !). Il faut donc adjoindre à celle ci une gaine (flexible par exemple en faux plafond) vers l'extérieur. Tout le reste est contenu dans la cabine : extracteur calibré, superviseur avec variateur électronique en fonction de l'affluence, cendrier, ... Je le constate tous les jours : les gérants de LDC ne savent pas ce qui existe et partent dans des solutions couteuses qui n'apportent pas plus aux fumeurs. On veut des espaces conviviaux assez vastes etc mais il faut savoir que plus c'est grand plus il est difficile de faire un bon renouvellement d'air (10 fois le volume par heure dans le décret). Vous mettez vos fumeurs au sein d'une véritable soufflerie (déplacement d'air) si vous voulez faire bien les choses correctement à savoir 30 à 60 renouvellements d'air qui sont réellement nécessaires pour évacuer odeurs et poussières ... Avec de petites unités et de petits volumes vous pouvez faire çà ! Quand au financement, il a existé au tout début de la loi, sans grand tapage évidemment, une exonération fiscale pour les gérants installant ce type d'équipement. Il suffirait de le mettre au goût du jour (oui c'est vrai l'état cherche des nouveaux fonds actuellement et ce n'est pas trop le moment mais pourquoi pas essayer ?).

syclop

Messages : 4
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  El Tigré le Sam 26 Juin 2010 - 14:24

Le problème n'est pas de savoir s'il faut implanter des extracteurs de fumée dans les LDC, le problème est que les LDC sont des lieux relevant de la propriété privée. En tant que client, je ne suis pas obligé de rentrer dans un LDC si celui-ci ne répond pas à mes critères. Point barre.

A côté de chez moi, bien avant l'interdiction de fumer, il y avait une crêperie "non-fumeur". C'était la volonté du patron, son business ne s'en portait pas plus mal et sa clientèle non fumeuse y trouvait son compte. Il était dans son droit et, en tant que fumeur, je n'allais pas dans son établissement.

Soit on vit dans un pays où on pense que l'économie de marché est la règle, soit on battit une société à la soviétique privant les gens de la liberté d'être propriétaire et de jouir de leurs biens comme ils l'entendent. C'est simple non ?


El Tigré

Messages : 107
Date d'inscription : 01/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Connaitre un peu la loi

Message  syclop le Lun 28 Juin 2010 - 7:34

Je n'ai pas dit qu'il faut mettre des extracteur de fumée dans les LDC : C'EST INTERDIT PAR LA LOI ! Ce qu'elle permet toutefois c'est d'installer des espaces réservés par un certain cahier des charges que vous trouverez sur le site de Roseline Wink Il existe plusieurs solutions pour aménager un tel espace :
1/ le fabriquer soi-même avec les risques de se tromper sur les obligations à respecter et sur le confort du fumeur (nombre de renouvellement de l'air, dépression intérieur/extérieur, etc ...). Je l'ai déjà vu dans certaines discothèques où le résultat est immonde !
2/ Le faire fabriquer par un installateur mais vous verrez à la longue que les vastes espaces fumeurs vieillissent mal car difficile à y renouveler l'air correctement et donc dépôts et puis un tel volume implique une extraction conséquente pour respecter la loi induisant des courants d'air incommodants.
3/ utiliser des cabines toutes faites qui prennent tout en charge dans une espace relativement restreint sans lésiner sur le confort.
C'est la solution que nous avons retenue lors de la création de notre gamme SYCLOP. Il existe d'autres solutions proposées par des confrères. C'est pour nous qui faisons de la ventilation depuis 1959 la meilleure solution aux problèmes des LDC. Encore faut-il que les gérants entame une véritable réflexion sur le sujet sans a priori (voir la vidéo de l'utilisation d'une telle cabine par des fumeurs sur notre site ainsi que les commentaires)

syclop

Messages : 4
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: un bar concert menacé pour le soit disant tapage de fumeurs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum