Grève de la faim de Tarick El HAMRI patron d'un salon à Narguile parisien

Aller en bas

Grève de la faim de Tarick El HAMRI patron d'un salon à Narguile parisien

Message  jdl75 le Mer 13 Fév 2008 - 9:44

Suite au harcement policier dont font l'objet les Salons à Narguile et le parfait mépris du gouvernement à leur égard, un patron parisien Tarick El HAMRI commence une grève de la faim
Il lutte :
- pour la survie de son commerce, pour payer ses charges, garder ses employés,
- pour la survie de tous les commerces ruinés par ce décret stupide,
- pour le respect des fumeurs français traités comme des lépreux,
- contre les manipulations pseudo scientifiques sur les dangers du tabac,
- contre le racisme ambiant,
- contre la délation organisée entre citoyens,

Point presse mercredi 13 février à 16 heures
au Dar Diaffa, 299 rue du Faubourg Saint Antoine
contact : Union des Professionnels du Narguilé 06 98 41 02 03


Alors que Mr SARKOZY demande au Ministère de la Santé et au Ministère du Budget de négocier avec la plupart des entreprises concernées par le décret anti tabac, la Police commence la répression dans les Salons à Narguilés et uniquement dans les Salons à Narguilés.

La délation et la dénonciation à l'initiative de certains extrémistes d'associations anti tabac, prend toute sa signification.
Cette situation va inéluctablement déboucher sur un véritable drame.

Comment voulez-vous que des Patrons, pour la plupart endettés, ayant investi 100 , 200 mille euros, voire plus, puissent cesser leur activité ?

Le gouvernement a été mis au courant de tous ces drames, l'UPN avait fait des propositions. Tout a été rejeté d'un revers de main sans aucune ouverture d’esprit et sans aucune considération.

POURQUOI LES SALONS A NARGUILES sont-ils évincés de toute négociation ?
POURQUOI LES SALONS A NARGUILES n'ont-ils pas été indemnisés de leur fond de commerce ?

Voilà des français, souvent issus de l’immigration, qui ont créé leurs entreprises en raison des nombreuses embûches qui sont sur le chemin de l’emploi. Voilà des Patrons qui ont osé, qui ont entrepris qui ont embauché des jeunes et des personnes issues de milieux défavorisés.

Cela fait plus d’un an que nous avons sollicité un rendez-vous auprès du Président de la République. Aucune suite n’a été donné à nos multiples demandes, alors que nous sommes la seule profession dont l’activité est touchée à 100%.

Nos commerces ne dérangent personnes en dehors des extrémistes anti tabac.
Nos lieux de convivialités ne sont fréquentés que par des client qui viennent exclusivement et volontairement se détendre autour d’un narguilé. Toutes les idées reçues sur le Narguilé ne proviennent que de personnages ne connaissant rien à notre métier.

Notre détermination est entière. Nous, nos salariés et nos clients refusons toute idée de laisser nos commerces partir en fumée.

Nous ne sommes pas des provocateurs. Le décret a été établi en toute méconnaissance de l’existence même de notre activité.
Nous ne demandons que le droit de travailler, que le droit de poursuivre notre activité.


Il est temps que le gouvernement prenne ses responsabilités, qu'il ouvre une véritable négocciation pour notre corporation afin d’éviter que cette triste situation ne dégénère.


Badri HELOU


http://www.upnarguile.fr/
avatar
jdl75
Admin

Messages : 372
Date d'inscription : 04/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://barfumeur.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum